Un prisonnier politique sahraoui entame une grève de la faim illimitée dans la prison marocaine Tiflet

Tiflet (Maroc), 20 mars 2019 (SPS) - Le prisonnier politique sahraoui (du groupe Gdeim Izik) , Mohamed Bourial a entamé une grève de la faim  à la prison de Tiflet 2, à partir de ce mercredi.

Selon l'Association pour la protection des prisonniers sahraouis Mohamed Bourial a entamé une grève de la faim ouverte pour protester contre les mauvais traitements infligés par l'administration de la prison marocaine.

Il avait initié plusieurs grèves de la faim illimitées, notamment à la prison de Tiflet 2 entre octobre et novembre et à Quneitra entre mars et avril l'année dernière.

Ses demandes ne rencontrèrent aucune réponse de la part de la soi-disant Administration générale des prisons, notamment celles concernant le droit de transfèrement et de traitement.

Les prisonniers politiques sahraouis du groupe de Gdeim Izik purgent des lourdes peines d’emprisonnement allant de 20 ans à la perpétuité ,un procès qualifié d’illégal et inéquitable.

A cet égard, les prisonniers politiques sahraouis en grève de la faim souffrent des douleurs en raison de la grève de la faim, notamment la perte de poids, troubles cardiaques,  le manque de sommeil, la perte de conscience et d’autres. (SPS).

090/97TRA