Règlement du conflit du Sahara occidental : La Russie soutient la médiation de l'ONU (MAE)

Moscou, 12 avr 2018 (SPS) La Russie a exprimé son soutien aux démarches  de médiation de l'ONU visant à régler le conflit du Sahara occidental,  soulignant qu'"il n'y a pas d'alternative à une solution politique basée  sur les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies".

Un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères publié mercredi à  l'issue des entretiens à Moscou entre le Chef de la diplomatie russe,  Serguei Lavrov, et l'Envoyé personnel du SG de l'Onu pour le Sahara  occidental, Horst Kohler, a indiqué que la Russie "soutient les efforts de  médiation du Secrétaire général de l'Onu et de son Envoyé personnel, ainsi  que de la Mission de l'Onu pour l'organisation d'un référendum au Sahara  occidental (Minurso) qui apporterait une contribution essentielle au  soutien de la stabilité".

La visite de travail de M. Kohler à Moscou a coïncidé avec celle d'une  délégation sahraouie conduite par le coordonnateur du Front Polisario avec  la Minurso, Mhamed Kheddad,  M. Kheddad a exprimé, pour sa part, la disposition de la direction du  Front Polisario à entamer des "négociations en vue de l'autodétermination  du peuple sahraoui conformément à la légalité internationale".

"Nous sommes prêts à entamer des négociations de paix, et à prendre part  au référendum d'autodétermination qui mettra un terme à un conflit de plus  de 40 années et à la lutte que mène notre peuple contre l'occupation  marocaine", avait-il indiqué lors d'une rencontre avec les responsables de  l'agence de presse russe Regnum.

"Nous (responsables du Front Polisario) sommes à Moscou, animés par un  désir de paix. Nous tendons la main pour la paix. Mais, il faut être deux  pour parvenir à cet objectif", a ajouté le responsable du Polisario, qui  dirigeait une délégation comprenant également la secrétaire générale de  l'Union nationale des femmes sahraouies, Fatma Mehdi.

La délégation sahraouie a eu plusieurs activités dans la capitale russe,  dont une rencontre avec le vice-ministre des Affaires étrangères, Mikhaïl  Bogdanov, qui est également le représentant spécial du président russe pour  le Moyen-Orient et l'Afrique.(SPS)

020/090/700