Zwelivelile Mandela salue le soutien ferme de l’Algérie à la cause sahraouie

Alger, 29 mars 2018 (SPS) Le membre du congrès national africain (ANC, parti au pouvoir en Afrique du Sud), Zwelivelile Mandela, petit-fils de Nelson Mandela, a salué le soutien "ferme" de l’Algérie à l’autodétermination du peuple du Sahara occidental, et ce, à la veille de la 6e Conférence internationale d’Alger sur le droit des peuples à la résistance à laquelle il prendra part.

"Aujourd'hui, nous saluons le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et le courageux peuple algérien qui soutiennent fermement l'autodétermination du peuple de la dernière colonie  en Afrique, à savoir le Sahara occidental", a-t-il ainsi écrit dans un texte publié sur son compte sur les réseaux sociaux.

"Nous tenons particulièrement à remercier son excellence le Président Bouteflika qui assurait alors, en tant que ministre des Affaires étrangères, la présidence de l'Assemblée générale de l'ONU,  qui a finalement aboli le régime brutal de l'apartheid en 1974", a-t-il soutenu.

Et d'ajouter : "Nous resterons éternellement reconnaissants pour cette position historique et nous saluons le courageux peuple algérien".

Il a, en outre, rendu hommage à la "courageuse armée algérienne et aux plus de 1,5 million d'Algériens qui ont sacrifié leur vie dans la lutte contre le colonialisme et défendu le droit à l'autodétermination du peuple sahraoui".

Zwelivelile Mandela est député du Congrès national africain (ANC), parti dont son grand-père, Mandela, était le président de 1991 à 1994.

C'est d’ailleurs à l’occasion de la célébration du centenaire de Nelson Mandela (1918-2018) qu’il a envoyé ce message, soulignant la proximité du leader sud-africain avec l’Algérie.

"Mon grand-père considérait l'Algérie comme sa deuxième maison et nous aussi comme la notre", a-t-il insisté, rappelant à ce titre le séjour de Madiba en Algérie, où il a suivi une formation militaire afin de poursuivre la lutte armée, "un tournant majeur dans notre lutte", s'est-il félicité.

Zwelivelile Mandela est à Alger pour participer à la 6e Conférence internationale: "Le Droit des peuples à la résistance: le cas du peuple sahraoui".

Prévue les 30 et 31 mars en cours, cette rencontre verra la participation, outre des délégations sahraouies en provenance des camp des réfugiés et des territoires sahraouis occupés, d'une centaine de participants issus de 53 pays d'Afrique, d'Amérique latine, du monde arabe, et d'Europe.

"Nous apportons les salutations fraternelles de l'Afrique du Sud et nous vous remercions pour votre soutien dans notre lutte pour la libération et les luttes de tant de nations africaines", a-t-il dit.

M. Zwelivelile, qui est également président de la "Maison Royale de Mandela", a indiqué qu'il est venu prendre part à cette conférence en vue de "rechercher le soutien et les efforts pour construire des ponts de solidarité internationale alors que nous cherchons à délivrer l'Afrique de la dernière colonie et à lutter pour le droit à l'autodétermination pour le peuple du Sahara occidental".

"Je me tiens prêt à lutter côte à côte jusqu'à la victoire finale et la libération du Sahara occidental", a-t-il affirmé. (SPS)

020/090/700