Le représentant du Front Polisario à Bruxelles appelle les organisateurs à renoncer à l'organisation du Forum Crans Montana à Dakhla occupée

Bruxelles, 13 mars 2018 (SPS) Le représentant du Front Polisario à Bruxelles, Abba Malainin, a appelé mardi les organisateurs du Forum Crans Montana à renoncer à tenir la nouvelle édition de ce forum dans la ville de Dakhla, située au Sahara occidental occupé, menaçant d'engager une action en justice.

"Le Front Polisario exhorte le Forum de Crans-Montana à renoncer à tenir ses réunions au Sahara occidental", a-t-il écrit dans un communiqué, condamnant la décision de tenir la prochaine édition du forum Crans Montana prévue du 15 au 20 mars dans la ville de Dakhla occupée.

"Le Front Polisario condamne la décision d'organiser le Forum Crans-Montana 2018 dans la ville sahraouie de Dakhla, illégalement occupée par le Maroc", a-t-il affirmé, rappelant que la Cour européenne de justice (CJUE) a souligné, dans son jugement rendu le 21 décembre 2016, le Sahara occidental est un territoire "séparé" et "distinct" du Maroc.

Pour le représentant du Front Polisario à Bruxelles, la tenue de la nouvelle édition de ce forum à Dakhla constitue "une tentative évidente d'embellir la réalité quotidienne brutale de l'occupation illégale du Sahara occidental par le Maroc".

Dénonçant la campagne publicitaire menée pour ce Forum et qui présente Dakhla comme ville faisant partie du royaume du Maroc, "en violation du droit international et européen", Abba Malainin a soutenu que le Front Polisario est "prêt à recourir à la justice si nécessaire", notamment "lorsque la souveraineté du Sahara occidental est menacée".

Le représentant du Front Polisario à Bruxelles a rappelé également que l'Union africaine (UA) a appelé, dans sa déclaration finale adoptée à l'issue de son sommet tenu en janvier dernier à Addis-Abeba, au "boycott de la réunion du Forum Crans-Montana".

En janvier dernier, les chefs d'Etat et de gouvernement de l'UA ont réitéré leurs appels pour la mise en oeuvre de la déclaration adoptée à sa 24e session tenue à Addis-Abeba en janvier 2015, concernant le Forum Crans Montana afin de s'abstenir d'organiser des sessions dans la ville de Dakhla, au Sahara occidental occupé.

Un appel a également été lancé aux Etats membres et aux organisations de la société civile africaine et d'autres personnes intéressées à boycotter le prochain Forum Crans Montana.

Dernièrement, plusieurs personnalités et organisations internationales ont protesté contre la tenue du Forum Crans Montana à Dakhla occupée, appelant au boycott de la nouvelle édition de ce Forum.(SPS)

020/090/700