Le front Polisario met en garde contre les tentatives du Maroc d’inclure le Sahara occidental au champ d’application des accords UE-Maroc

Chahid El Hafed, 07 fev 2017 (SPS) Le président de la République, SG du Front POLISARIO, Brahim Ghali a mis en garde contre les tentatives le Maroc d’inclure le Sahara occidental au champ d’application des accords UE-Maroc, en violation de l’arrêt de la Cour de justice européenne du 21 décembre 2016.

Le président de la République qui s’exprimait mardi durant la clôture d’une réunion du Conseil des ministres a averti contre les menaces du Maroc à l’UE par le biais de l'immigration clandestine, rappelant que "l’arrêt de la CJE a réaffirmé que les accords de libre échange entre le Maroc et l’UE ne sont pas applicables au territoire du Sahara occidental".

Le 21 décembre dernier, la CJUE a décidé en dernière instance que ni l'accord d'association entre Rabat et l'UE entré en vigueur en 2000, ni celui de libre-échange de 2012 ne pouvaient s'appliquer au Sahara occidental, celui-ci ne pouvant être considéré comme faisant partie du Maroc, rappelle-t-on.

Par ailleurs, le président de la République a souligné  que "le Royaume du Maroc en siégeant à l'Union africaine en tant que 55ème membre au côté de l'Etat sahraoui, membre fondateur de l'Union, est un victoire de la résistance du peuple sahraoui, qui impose au Maroc à se conformer aux exigences de l'Acte constitutif de l'UA, qu’il a ratifié sans conditions ou réserves".

Le Conseil des Ministres a approuvé le programme d’action du Gouvernement pour l’année 2017 qui sera soumis au Conseil national pour approbation.

Le président de la République a insisté sur le renforcement des capacités de l'Armée de libération populaire sahraouie, en termes de ressources humaines, matérielles et scientifiques pour répondre aux changements et promouvoir la culture du travail et de la productivité.

Le Conseil  a salué la fermeté des prisonniers politiques sahraouis, en particulier ceux du Groupe Gdeim Izik, appelant à un large élan de soutien et de solidarité pour leur libération immédiate et inconditionnelle. (SPS)

020/090/TRD 072000 FEV 017 SPS