Sahara occidental: le référendum d’autodétermination doit être organisé

Londres, 03 juil 2016 (SPS)La fondatrice de l’association britannique "Sandblast" (jet de sable) de soutien au Sahara occidental, Danielle Smith, a affirmé samedi soir à Londres, que le référendum d’autodétermination du peuple sahraoui doit être organisé, regrettant l'entêtement du Maroc à ne pas appliquer la légalité internationale.

Dans une déclaration en marge du "festival de l’été du Sahara occidental", Mme Smith a estimé que la situation du peuple sahraoui "devient vraiment très difficile" et "aucune évolution ne se trame pour le proche avenir à cause de l’entêtement du Maroc à ne pas appliquer la légalité internationale".

Elle s’est dite "troublée" par la "position affreuse" du Maroc vis à vis du peuple sahraoui et son "arrogance" vis à vis de la communauté internationale qui l’a poussé jusqu’à "chasser des membres de la mission onusienne dans la région".

"Le Maroc ne respecte pas les droits de l’homme au Sahara occidental, pire encore, il exploite les richesses des Sahraouis pour le marché européen en toute impunité, pendant que le peuple de la région est privé de presque toutes les nécessités d’une vie décente", s’est-elle indignée.

Elle explique que cette situation perdure parce que la monarchie colonialiste "bénéficie, malheureusement du soutien de la France et des Etats-Unis d’Amérique", regrettant qu'"après 40 ans, rien n’a été fait pour la prospérité du peuple du Sahara occidental".

Des amis britanniques et arabes de la cause sahraouie, ainsi que des étudiants sahraouis, ont participé au festival d’été du Sahara occidental organisé par Sandblast.

La fondatrice d’une école de musique pour les enfants "Stave House" dans le camp de réfugiés sahraoui de Boujdour, Violeta Ruano, a diffusé une vidéo sur le projet pilote expliquant qu’elle voudrait généraliser l’expérience dans les autres camps.

Lors du festival, un film, court métrage "le désert du désert" sur le Sahara occidental, réalisé en 2016 par le brésilien Samir Abujambra, a été diffusé, pour la première fois à Londres.

Le film retrace l’histoire des différentes étapes de la lutte du Sahara occidental, depuis la colonisation espagnole jusqu’à sa situation actuelle de dernière colonie d'Afrique, passant par la résistance du Front Polisario.

La culture et les traditions du peuple sahraoui ont également été mises en évidence sur un fond de musique traditionnelle sahraouie, montrant que le peuple a sa propre culture et ses propres traditions.

La difficulté de la vie des Sahraouis est retracée dans le documentaire, de même que la situation économique et l’implication de la femme dans tous les aspects de la vie.

A la fin de la manifestation, une collecte de fonds a été lancée pour l’organisation du SaharaMarathon de 2017. (SPS)

020/090/700 031707 JUIL 016 SPS