Le Premier ministre algérien réaffirme le soutien de son pays au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination

Le Caire, 19 mars 2016 (SPS) Le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal, a réaffirmé le soutien de son pays au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination et son engagement en faveur d'un règlement du conflit du Sahara occidental dans le cadre du processus onusien.

"Le dossier du Sahara occidental est entre les mains de l'organisation des Nations unies et un processus de négociations politiques est engagé entre le Royaume marocain et la République sahraouie", a rappelé M. Sellal dans un entretien accordé à la revue hebdomadaire égyptienne "El Ahram El Arabi" .

"Fidèle à son histoire révolutionnaire, l'Algérie n'a jamais occulté sa solidarité avec le peuple sahraoui en lutte pour son droit à l'autodétermination ni sa reconnaissance de la République sahraouie comme l'ont fait plus de 70 Etats dans le monde et plusieurs organisations internationales, l'Union africaine à leur tête", a soutenu M. Sellal.

Il a réaffirmé "le soutien de l'Algérie et son engagement en faveur du processus onusien visant la recherche d'une solution définitive et juste, de ce conflit, qui permette aux peuples de la région de concentrer leurs efforts sur le développement socio-économique".

Sur les relations algéro-marocaines, M. Sellal a déclaré que le "Maroc est un pays voisin et frère avec lequel nous avons des divergences de vues autour de certaines questions".

Il a affirmé que "l'Algérie privilégie une approche globale pour soulever toutes les questions dans un climat de franchise et dans le cadre d'un dialogue direct", d'autant plus, a-t-il expliqué, "qu'il s'agit de sujets précis que notre pays est entièrement disposé à régler de manière sérieuse afin que les deux pays puissent se consacrer à la mission, plus noble, à savoir celle de parachever l'édifice maghrébin auquel nos peuples aspirent".

Pour ce qui est de la fermeture des frontières entre les deux pays, le Premier ministre a précisé que cette mesure était intervenue suite à la décision unilatérale des autorités du royaume marocain d'imposer le visa d'entrée aux ressortissants algériens. (SPS)

093/090/700