46e EUCOCO: la lutte du peuple sahraoui atteint une ''étape décisive"

Berlin, 03 déc 2022 (SPS) Le représentant du Front Polisario en Europe et auprès de l'Union européenne (UE), Oubi Bouchraya Bachir, a indiqué à Berlin que la lutte du peuple sahraoui a atteint une "étape décisive" vers la victoire face à l'occupant marocain.

S'exprimant lors de la 46e conférence de la Coordination européenne pour le soutien et la solidarité avec le peuple sahraoui (EUCOCO) qui prend fin samedi dans la capitale allemande, M. Oubi Bouchraya a souligné que la lutte du peuple sahraoui a atteint une "étape décisive" vers la victoire et qu'"il (le peuple sahraoui) est en train de gagner la bataille, mais une plus grande pression doit être exercée sur le Maroc".

Par la même occasion, le diplomate sahraoui a soutenu que le revirement de Madrid concernant la question du Sahara occidental, a donné lieu à un "plus grand élan à la solidarité espagnole en faveur du peuple sahraoui".

Pour lui, "il est indispensable de redoubler d'efforts et saisir ce genre de rencontres, celle de l'EUCOCO, pour marquer les lignes fondamentales de la poursuite de la lutte du peuple sahraoui".

La 46e conférence de l'EUCOCO est un événement important du mouvement international de solidarité avec le peuple sahraoui auquel participent des parlementaires européens, latino-américains et africains ainsi que des délégations diplomatiques.

Prennent part à l'événement également, des organisations syndicales, des ONG, des juristes, des personnalités du monde de la culture et des membres d'associations solidaires avec le peuple sahraoui.

La délégation sahraouie est conduite par le Premier ministre et membre du Secrétariat national du Front Polisario, Bouchraya Hammoudi Bayoun, accompagné de la ministre de la Coopération, Fatma Mehdi et du diplomate Oubi Bouchraya Bachir.

Plusieurs points ont été abordés durant la conférence qui a débuté vendredi. Outre l'échec de la communauté internationale à parachever le processus de décolonisation de la dernière colonie d'Afrique, les participants ont débattu de la situation actuelle marquée par la reprise de la lutte armée depuis la violation du cessez-le-feu par le Maroc le 13 novembre 2020, la bataille juridique contre l'exploitation illégale des ressources naturelles appartenant au peuple sahraoui et la violation des droits de l'Homme dans les territoires sahraouis occupés.(SPS)

020/090/700