Expulsion de militants espagnols du Maroc, des parlementaires demandent à Albares de s'exprimer

Madrid, 14 avr 2022 (SPS) Des représentants de partis espagnols ont demandé mercredi au ministre des Affaires étrangères, José Manuel Albares, de se présenter à nouveau devant le congrès pour clarifier la position du gouvernement concernant l'expulsion, du Maroc, de deux militants espagnols partis rendre visite à la militante sahraouie Sultana Khaya.

Selon le journal espagnol "el Faro Ceuta", neuf partis politiques ont demandé que le ministre Albares comparaisse au Congrès pour expliquer l'expulsion de l'activiste Oriol Puig et le photojournaliste David Melero qui ont tenté en vain de rendre visite à la militante sahraouie Sultana Khaya et dont l'un est membre d'une association de solidarité avec le peuple sahraoui.

Les partis ont déposé une demande de comparution pour que le ministre se rende à la commission des Affaires étrangères et donne des explications sur la réaction du gouvernement marocain par rapport aux "allégations de mauvais traitements et d'expulsion de deux citoyens espagnols alors qu'ils allaient interviewer l'activiste sahraouie".

L'activiste et le photojournaliste ont tenté de rendre visite à Khaya pour documenter "la torture qu'elle subit aux mains des autorités marocaines", a indiqué le parti de la Gauche républicaine catalane (ERC).

Les militants ont été interceptés mercredi soir au Maroc, à quelques kilomètres de la frontière avec le Sahara occidental occupé, et embarqués dans un taxi, où ils ont reçu des coups de pied et des gifles lors du trajet vers la ville marocaine d'Agadir.

Les deux militants ont dénoncé qu'à leur arrivée au Maroc, ils avaient été agressés et menacés par des agents non identifiés.(SPS)

020/090/700