Le peuple sahraoui a su faire échouer les plans de l'occupant marocain

Chahid El-Hafedh, 05 avr 2022 (SPS) Le président de la République, Secrétaire général (SG) du Front Polisario, Brahim Ghali a affirmé, mardi, que "le peuple sahraoui a su, par sa lutte riche et héroïque, faire échouer les plans de l'Etat d'occupation marocain et des forces sous-jacentes".

A l'issue des travaux de la conférence sur les relations extérieures, le président Ghali a expliqué que "face à cette résistance légendaire, l'Etat occupant marocain a persisté dans la politique de fuite en avant en adoptant les méthodes les plus insidieuses qui ne se limitent pas uniquement au trafic systématique des drogues, ou encore au soutien des bandes criminelles organisées et des groupes terroristes, mais qui vont jusqu'à la conclusion d'alliances suspectes, en ouvrant la voie aux agendas coloniaux menaçant de façon imminente la paix et la stabilité de toute la région".

Le seul accord signé par les deux parties au conflit, en l'occurrence le Front Polisario et le Royaume du Maroc, et approuvé par le Conseil de sécurité de l'ONU, c'est le plan de règlement de 1991, a-t-il rappelé, indiquant que "le peuple sahraoui attend toujours que l'ONU assume ses responsabilités dans le parachèvement du processus de décolonisation du Sahara occidental, dernière colonie en Afrique, et la protection des civils sahraouis sans défense face à l'oppression, à la barbarie, et l'état de siège pratiqué par l'Etat d'occupation marocain. Les cas de Sultana Khaya et sa famille et des prisonniers civils dans les geôles marocaines sont autant d'exemples à méditer", déplora-t-il.

"Nous avons vu comment est-ce que le chef du gouvernement espagnol a annoncé, récemment, son soutien à la prétendue autonomie prônée par le Maroc, et a ainsi soutenu l'occupation militaire illégitime de notre pays", a martelé le SG du Front Polisario.

Le président de la République a, toutefois, salué la "riposte sévère et honorable sur la scène espagnole, venant aussi bien des partis politiques que de la société civile", soulignant que le peuple sahraoui et ses alliés et amis dans le monde "se dresseront comme un rempart impénétrable qui contrecarrera toute manœuvre ou conspiration faisant fi de la légitimité internationale et confisquant les droits de notre peuple".

"Les défis de l'heure exigent du corps diplomatique sahraoui, avec ses composantes et ses partenaires, d'être à la hauteur des exigences actuelles, notamment après la reprise de la lutte armée", a-t-il ajouté.

Le président Ghali a salué les efforts jusque-là déployés aux plans juridique et judiciaire, ou encore au niveau du l'Union européenne (UE), des efforts qui ont véritablement constitué "un appui précieux à l'arsenal juridique de la question nationale au sein des Nations unies et des organisations internationales, en consolidant son statut naturel intransgressible, comme étant une question de décolonisation qui n'a de solution que de permettre au peuple sahraoui d'exercer son droit inaliénable à l'autodétermination et à l'indépendance, comme c'est le cas de tous les peuples et les pays colonisés".(SPS)

020/090/700