Sahara occidental : la décision de Sanchez est "sans futur"

Genève, 23 mars 2022 (SPS) Le Comité suisse de soutien au peuple sahraoui a condamné fermement le revirement de la position du gouvernement espagnol sur le conflit au Sahara occidental qui constitue une décision "sans futur".

"Le Comité suisse de soutien au peuple sahraoui condamne fermement cette décision sans futur du gouvernement espagnol sur le conflit au Sahara occidental. Il est certain que le peuple espagnol montrera son soutien indéfectible au peuple sahraoui pour une issue au conflit où I'autodétermination du peuple sahraoui en sera toujours la base légale", a-t-il indiqué dans un communiqué.

La décision du Premier ministre espagnol "est en violation du droit international", a ajouté le Comité, regrettant que ce revirement de position intervient au moment où le nouvel envoyé personnel du Secrétaire général de l'ONU pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, a entamé son travail.

Le Comité suisse de soutien au peuple sahraoui assure que la décision du Premier ministre espagnol a été prise sous la pression du Maroc qui ne cesse de recourir au "chantage" pour arriver à ses fins, en brandissant notamment la carte de la migration clandestine.

"Pour arriver à ses fins, le Maroc a notamment usé de chantage, comme il en a l'habitude", a-t-il souligné, rappelant que pour dénoncer l'accueil des autorités espagnoles du président sahraoui, Brahim Ghali, en avril 2021 sur leur sol pour des raisons médicales, le Maroc n'a pas hésité "à ouvrir volontairement ses frontières pour laisser passer près de 10.000 jeunes Marocains dans l'enclave espagnole de Ceuta". (SPS)

020/090/700