L’OCI insiste sur l’impératif de la reprise des négociations directes entre le Maroc et le Front Polisario

Alger, 15 mars 2022 (SPS) Le comité exécutif de l'Union parlementaire des Etats membres de l'Organisation de la Coopération Islamique (OCI) a insisté sur l'impératif pour les "deux parties du conflit de revenir aux négociations directes sans conditions préalables et sous la direction de l'Envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura et l'appui de l'Union africaine (UA).

Les Etats de l'Union ont exprimé leur préoccupation quant à la reprise de la guerre entre le Maroc et le Front Polisario, insistant sur l'impératif pour les "deux parties du conflit de revenir aux négociations directes sans conditions préalables et sous la direction de l'Envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura et l'appui de l'Union africaine (UA), et ce, dans le souci d'appliquer les résolutions du Conseil de sécurité et d'organiser un référendum d'autodétermination du peuple sahraoui pour participer à la réalisation de la paix et la stabilité dans l'Afrique du nord".

Ils ont fait part, en outre, de leur profonde "inquiétude" quant à la situation prévalant dans le Sahel suite "à la propagation du terrorisme et du crime organisé causant des victimes et la destruction de l'économie des pays de la région", a relevé lundi l’APS citant la déclaration d’Alger  adoptée à la fin des travaux de la 47e réunion du comité exécutif de l'Union parlementaire des Etats membres de l'Organisation de la Coopération Islamique (OCI). (SPS)

020/090/700