L’Afrique du Sud soutient les efforts du peuple sahraoui pour son autodétermination

Chahid El-Hafedh (camps de réfugiés sahraouis), 14 nov 2021 (SPS) La ministre des Relations internationales et de la Coopération de la République d'Afrique du Sud, Naledi Pandor, a affirmé, dimanche au camp Chahid El-Hafed des réfugiés sahraouis, que "l’Afrique du Sud soutient les efforts déployés par le peuple sahraoui pour son autodétermination".

Dans une déclaration à la presse au terme de l’audience que lui a accordée le Président de la République, secrétaire général du front Polisario, Brahim Ghali, la ministre Sud-africaine a indiqué que "le peuple sahraoui, à travers le Front Polisario, a soutenu la lutte du peuple sud-africain et qu’il nous appartient aujourd’hui de soutenir, par toutes les voies, les efforts du peuple sahraoui dans sa lutte pour son autodétermination et sa liberté".

Se disant "heureuse" de l’occasion qui lui a été donnée de visiter la République Sahraouie, une visite permettant de "confirmer une fois de plus les relations étroites entre les deux peuples, sahraoui et Sud-africain",  Mme Pandor a révélé avoir réitéré au Président sahraoui, Brahim Ghali, et au ministre des affaires étrangères sahraoui, Mohamed Salem Ould Salek, qu’il "n’y a pas de place au doute quant à la solidarité de l’Afrique du Sud avec le gouvernement et le peuple de la RASD".

"Nous avons exprimé cette solidarité au sein de l’Union africaine, à l’ONU et au niveau de toutes les organisations et lieux où nous nous trouvons", a soutenu la ministre, avant d’ajouter avoir informé son homologue Ould Salek d’être "contente de rencontrer les femmes sahraouies qui sont très fortes".

Et d’ajouter : "J’ai également rencontré le Wali du camp d’Ousserd des réfugiés sahraouis, Mme Mariem Hamada, et d’autres femmes travaillant avec elle, et je les ai exhortées de poursuivre la lutte et la résistance pour arracher la liberté et l’indépendance".

"Je leur ai dit que lorsque la RASD recouvrera sa liberté, la femme sahraouie préservera sa place", a poursuivi Mme Pandor, avant de les assurer de "la fraternité, la solidarité et l’amitié durables du peuple sud-africain".

La ministre sud africaine a, à cette occasion, annoncé un don de 200.000 doses de vaccins anti covid-19 pour le peuple sahraoui. L'acheminement de ce don se fera dés la finalisation des formalités administratives y afférentes, a-t-elle précisé.

Le ministre des affaires étrangères, Mohamed Salem Ould Salek, a déclaré, pour sa part, que "cette journée est importante" en accueillant la ministre des affaires internationales et de la coopération de l’Afrique du Sud, une visite qui constitue "une preuve du soutien fort et manifesté par la communauté internationale".

"Les relations entre la RASD et l’Afrique du Sud sont stratégiques, car nous partageons les mêmes objectifs de l’UA, la libération et la complémentarité pour que l’Afrique retrouve sa place historique dans le concert des Nations", a-t-il ajouté, en rappelant que les relations entre les peuples Sud-africain, sous la conduite du Congrès national africain (ANC), et sahraoui, sous le commandement du Front Polisario, sont anciennes, depuis la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud et la lutte du peuple sahraoui contre le colonialisme espagnol".

M. Ould Salek a indiqué également que cette rencontre est "fraternelle entre deux pays frères à l’UA", avant d’exprimer sa gratitude à l’Afrique du Sud pour son "soutien pour le recouvrement de la souveraineté de la RASD".

Le chef de la diplomatie sahraouie a déclaré "compter sur l’Afrique du Sud, à l’instar d’autres pays africains, pour faire face au régime expansionniste et à l’occupation, dans le respect des principes fondateurs de l’Union africaine, que sont la liberté et l’égalité entre les peuples africains, le respect des frontières et le dénouement des conflits par le dialogue et les négociations".

La ministre des relations internationales et de la coopération de la République de l’Afrique du Sud, Mme Naledi Pandor, a été chaleureusement accueillie par les réfugiés du camp d’Ousserd où elle a visité deux établissements pédagogiques et tenu une rencontre à l’Assemblée populaire de wilaya du camp d’Ousserd. (SPS)

0202/090/700