Sahara occidental: la proclamation faite en décembre dernier par Trump "est personnelle"

New York, 11 jul 2021 (SPS) Le politologue, spécialiste de la question sahraouie et des conflits au Moyen-Orient, Abdelhamid Siya  a indiqué que la déclaration de l'ancien président américain, Donald Trump sur la prétendue souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental "est personnelle et non gouvernementale" rappelant qu'elle n'a pas été ratifiée par le Congrès américain.

"La déclaration de Trump sur le Sahara occidental est personnelle et non étatique, elle doit passer par le Congrès pour être votée et ratifiée", a déclaré l'expert de la MINURSO, cité par le Confidential Sahraoui (ECS).

Interrogé sur la proclamation faite par Trump au sujet de la prétendue souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental, le professeur de sciences politiques à l'université Rutgers aux Etats-Unis, a clairement indiqué qu'il s'agissait d'une faveur personnelle qui est loin d'être une décision du gouvernement censée passer par des canaux juridiques et politiques.

"C'est une récompense décernée par un président et non par un Etat. Pour être une déclaration d'Etat, c'est-à-dire du gouvernement américain, elle doit passer par le Congrès et plus précisément, par la Commission des services étrangers avant d'être soumise à un vote au Congrès", a détaillé l'analyste.

M.Siyam a déjà qualifié le geste de Trump, en décembre dernier, de "cadeau empoisonné que les Etats-Unis ont fait au Royaume du Maroc", notant que son objectif principal est de dissimuler le crime de normalisation des relations entre le Maroc et l'entité sioniste que le peuple marocain rejette légalement.

Il a souligné que cette proclamation n'a aucune valeur car les territoires sahraouis sont des territoires contestés soumis au droit international et les nombreuses résolutions du Conseil de sécurité ont confirmé la nécessité de reprendre le dialogue pour trouver une solution permanente et juste d'un commun accord entre les deux parties au conflit (Front Polisario et Maroc), afin de garantir au peuple sahraoui son droit inaliénable à l'autodétermination.

L'annonce faite par Trump en décembre dernier a été largement rejetée à travers le monde, mais également aux Etats-Unis, aussi bien par le parti républicain que démocrate.

Le Dr Abdelhamid Siyam est également le porte-parole des conflits au Sahara occidental, en Irak, au Pakistan et en Afghanistan. Analyste professionnel, il est intervenu dans de nombreux médias internationaux tels que la BBC, Al Jazeera et Sky News, entre autres chaînes arabes et occidentales. Il dirige le quotidien Alquds Al Arabi. (SPS)

020/090/700