La lutte des Sahraouis et des Palestiniens pour la liberté est le combat de tous

Gaborone, 16 mai 2021 (SPS) L'ambassadeur sahraoui au Botswana, Malainin Mohamed, a appelé vendredi les syndicats, les partis politiques et les représentants de la société civile de ce pays à soutenir la lutte légitime pour la liberté menée par les peuples sahraoui et palestinien.

"Il ne faut pas se méprendre, le conflit au Sahara occidental ne concerne pas uniquement le peuple sahraoui. Il s'agit d'une lutte pour le droit de tous les peuples à la liberté et à l'autodétermination", a assuré l'ambassadeur lors de son intervention aux travaux d'une rencontre organisée par l'organisation patronale Botswanaise BOFEPUSU.

La lutte que mène le peuple sahraoui contre l'occupation d'une grande partie de son territoire "est celle de chaque nation" défendant son droit à l'indépendance et à la mise en place du système politique de son choix, a-t-il soutenu. Il est aussi question, dira-t-il, du respect de la légalité et de l'instauration d'un "multilatéralisme juste et équilibré".

Malainin Mohamed fera remarquer que le peuple sahraoui comme le peuple palestinien se battent pour le droit à l'indépendance et à la dignité.

"Si pour une raison ou une autre nous perdons ce combat, croyez-moi, mes amis, toutes les petites nations et tous les petits pays perdront ce même combat le lendemain. Ceci est une chose qui doit être claire dans nos esprits", a-t-il affirmé.

"Les partis politiques botswanais, les syndicats et les acteurs de la société civile ont également soutenu la lutte du peuple sahraoui et je pense que le même soutien devrait être témoigné au peuple palestinien. Il est même temps d'apporter davantage de soutien (aux deux causes) car notre combat est aussi le vôtre", a-t-il ajouté.

Par ailleurs, l'ambassadeur n'a pas manqué d'exprimer sa gratitude au gouvernement et au peuple Botswanais qui ont adopté "une position honorable" concernant le combat du peuple sahraoui, rappelant que le Botswana reconnaît depuis les années 1980, la République arabe sahraouie démocratique (RASD) et rejette l'agression marocaine et son occupation des territoires sahraouis.

"Cette position honorable a été également clairement exprimée par le président (Botswanais) Mokgweetsi Erik Kebetswe Masisi à différentes occasion devant l'Assemblée générale et à l'occasion des sommets de l'Union africaine", a-t-il précisé. (SPS)

020/090/700