Une conférence à Moscou met à nu les violations marocaines sur les territoires sahraouis occupés

Moscou, 21 mars 2021 (SPS) La situation dans les territoires occupés du Sahara Occidental et les exactions que subissent les activistes sahraouis, notamment depuis la violation de l'accord de cessez-le-feu par l'armée d'occupation marocaine le 13 novembre dernier ont été longuement évoquées à Moscou par le représentant du Front Polisario à la Fédération de Russie.

Lors d'une conférence en ligne intitulée "La commune de Paris: volonté du peuple et réaction du fait capitaliste, époques différentes mais pratiques similaires", le représentant du Front Polisario Ali Salem Fadel a donné un exposé sur la souffrance du peuple sahraoui et son combat de près de 50 ans sous la conduite du Front Polisario, son unique et légitime représentant, contre l'occupation espagnole auparavant et marocaine actuellement pour bâtir l'avenir du citoyen sahraoui dans son pays libre.

Organisée par le Parti communiste de la Fédération de Russie et Interbrigade du Comité d'État de Moscou du Parti communiste de la Fédération de Russie, la visioconférence à été l'occasion pour le diplomate sahraoui de faire le constat des exactions dont sont victimes les activistes sahraouis, citant 'des tortures, des détentions arbitraires et maintien sous siège, comme c'est le cas pour la famille du militant Sid Ibrahim Khaya".

Dans ce sillage, M. Fadel a passé en revue "les derniers développements dans la région après la violation par l'armée marocaine soutenue par la France, en novembre dernier, de l'accord de cessez-le-feu dans la zone tampon d'El Guerguerat".

L'occupant marocain a mené, novembre dernier, des attaques ciblant des représentants de la société civile sahraouie qui organisaient une manifestation pacifique appelant à l'application de la légalité internationale et l'organisation d'un référendum d'autodétermination, un droit inaliénable garanti par la charte de l'ONU et validé par de nombreuses résolutions y afférentes, telles que la 1514 émanant de l'AG de l'ONU.

Plus de 80 participants des quatre coins de la planète ont assisté à cette visioconférence qui s'inscrit dans le cadre de la célébration du 150e anniversaire de la quatrième révolution française. (SPS)

020/090/700