Proclamation de la RASD: large soutien international au droit du peuple sahraoui à l’autodétermination

Aousserd (camps des réfugiés sahraouis), 28 fev 2021 (SPS) La cause sahraouie a suscité un large élan de solidarité internationale à travers les différents continents à l'occasion des festivités de célébration du 45e anniversaire de la proclamation de la RASD, lors desquelles les participants ont réaffirmé le soutien absolu au peuple sahraoui dans son droit à la liberté et à l’autodétermination.

Malgré les mesures imposées par la pandémie de Coronavirus, qui a empêché de nombreuses personnes soutenant la cause sahraouie de se déplacer de différents pays au lieu des festivités à Aousserd dans les camps de réfugiés sahraouis, la détermination de beaucoup d’entre eux à participer à cet évènement important pour le peuple sahraoui n’a pas été affectée.

Le président de la République, Brahim Ghali, a imputé, dans son allocution lors des festivités, la responsabilité à l'ONU et à la communauté internationale concernant la situation dans le Sahara occidental, affirmant que les festivités sont marquées par un élan de solidarité et de reconnaissance des droits du peuple sahraoui et de sa souveraineté sur ses territoires tant au niveau onusien qu'aux niveaux africain et européen.

Présence africaine remarquée

Le continent africain s'est distingué avec une présence remarquée, lors de ces célébrations à travers la participation de plusieurs délégations diplomatiques pour accompagner le peuple sahraoui dans sa quête d'édification des institutions de son Etat.

Connu pour sa position de soutien au peuple sahraoui, l'Afrique du Sud à réaffirmé, à travers son conseiller politique à l'ambassade d'Alger, Rankhumise Sello Patrick le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination, conformément aux lois internationales, déplorant le fait que les Sahraouis ne jouissent pas de ce droit en dépit du fait que la question soit classée par l'ONU depuis 60 ans en tant que question de décolonisation.

L'Angola a joint sa voix à la position des participants africains à travers le représentant de son ambassadeur en Algérie, Makolo Afonso qui a réitéré le soutien de son pays à la lutte du peuple sahraoui pour le recouvrement de son droit à l'autodétermination, rappelant que "l'Angola était dès le début aux côtés du peuple sahraoui dans sa lutte pour arracher" ce droit.

Un droit réitéré par le Zimbabwe par l'intermédiaire de son ambassadeur à la République arabe sahraouie démocratique (RASD), Vusumuzi Ntonga qui a également appelé, l'ONU à la mise en œuvre de ses résolutions en ce qui concerne l'organisation d'un référendum d'autodétermination.

La cause sahraouie suscite une adhésion au delà des frontières africaines

 Par ailleurs, des manifestations de masse ont été organisées au cours des deux derniers jours à travers plusieurs villes européennes pour commémorer le 45e anniversaire de la proclamation de la République arabe sahraouie démocratique, et à l'issue desquelles les participants ont réitéré leur position en faveur du droit du peuple sahraoui à l'autodétermination.

Les associations représentant la communauté sahraouie établie en Espagne en coordination avec le mouvement de solidarité et les représentations du Front Polisario, ont organisé diverses manifestations à travers les villes de Madrid, Séville, Galitha, Saragosse, Bilbao, Murcie, Las Palmas.

Les festivités commémorant le 45e anniversaire de la proclamation de la RASD, ont, en outre, été marquées par l’organisation des rassemblements et des sit-in en solidarité avec les Sahraouis dans les territoires occupés, cibles de "la répression hystérique" des forces d'occupation marocaines.

Ces actions de solidarité, ont été ponctuées par la présentation de peintures traditionnelles qui mettaient en évidence l'authenticité et la distinction de la culture du peuple sahraoui, en plus de l'organisation des expositions de photos, ainsi que l’animation de rencontres de sensibilisation sur les derniers développements du conflit du Sahara occidental.

En France, la place de la République dans la capitale française Paris, a abrité, samedi matin, des événements et activités auxquels ont participé les associations sahraouies et les associations de solidarité françaises.

Dans ce contexte, plusieurs parlementaires français ont réaffirmé leur soutien au peuple sahraoui et appelé à la mise en œuvre d'un référendum d'autodétermination conduisant à leur indépendance comme le prévoit le cessez-le-feu signé en septembre 1991 sous l'égide de l'ONU.

De son coté, le vice président du Sénat français, Pierre Laurent a adressé un message de félicitations au président sahraoui Brahim Ghali à l'occasion du 45e anniversaire de la proclamation de la RASD déplorant la responsabilité de la France dans le "blocage politique actuel" au Sahara occidental.

Le maire de la commune française Ivry sur Seine, Philippe Bouyssou, a, quant à lui, réitéré le soutien "plein et entier de sa circonscription administrative, ville messagère de la paix, au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination et à la dignité".

Plusieurs chefs d'Etat, à l'instar du président cubain, Miguel Diaz-Canel Bermudez, du président du Venezuela, Nicolas Maduro et du président du Timor oriental Francisco Guterres, ont également adressé des messages de félicitations au président sahraoui Brahim Ghali réitérant la position de leur pays quant au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination. (SPS)

0202/090/700