Reconnaissance de la RASD, "la réponse la plus ferme à l'agression marocaine"

Stockholm, 01 dec 2020 (SPS) Des organisations et personnalités politiques et parlementaires en Suède ont appelé lundi le Gouvernement suédois à mettre en œuvre la décision du parlement, adoptée à l'unanimité en 2012, laquelle prévoit la reconnaissance de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), affirmant que la mise en œuvre de ladite décision sera "la réponse la plus forte à l'agression marocaine contre le peuple sahraoui".

Dans une lettre rendue publique lundi par les médias suédois, la société civile suédoise a appelé le Gouvernement de son pays à "agir en urgence afin d'imposer l'organisation d'un référendum d'autodétermination au Sahara Occidental, sous l'égide de l'ONU".

La lettre a par ailleurs appelé les Nations Unies à "intervenir en vue de faire cesser les violations des droits de l'homme commises au quotidien contre des civils sahraouis sans défense et des prisonniers politiques dans les geôles marocaines".

Enfin, les auteurs dudit message ont exhorté la Suède à "réactiver son rôle au sein de l'Union européenne (UE), à l'effet d'abroger tous les accords signés avec le Maroc incluant les territoires occupés du Sahara Occidental".

A noter que l'Armée de libération populaire sahraouie (ALPS) avait lancé des attaques intenses, le long du mur de la honte, ayant ciblé plusieurs sites de retranchement des forces d'occupation marocaines, après la violation marocaine de l'accord de cessez-le-feu en ciblant les civils sahraouis sans défense qui manifestaient pacifiquement devant la brèche illégale d'El Guerguerat. (SPS)

020/090/700