Le ministère de la protection sociale et la promotion de la femme appelle à protéger les femmes sahraouies de la répression des forces d’occupation marocaine

Shahid-Alhafid (République sahraouie), 26 Nov 2020 (SPS) A l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la violence faite aux femmes, le ministère de la protection sociale et de la promotion de la femme, a rendu public un communiqué pour dénoncer la campagne de répression qui prévaut dans les territoires occupés sahraouis et qui prend pour cible des femmes, des civils et des enfants sahraouis ‘’sans défense’’.

Le ministère a lancé un appel d’urgence aux différentes organisations internationales et en particulier, la Croix Rouge et l’ONU pour assumer leur responsabilité dans la protection des civils sahraouis ‘’sans défense’’, principalement les femmes et les enfants, a l’issue de la vague de répression enclenché par les forces de sécurité marocaine depuis la violation du Maroc de l’accord de cessez-le-feu le 13 novembre dernier.

 ‘’  Le lot des enfants dans cette campagne de torture et du harcèlement, nous citons l’exemple de la fille, Siyda Sid Ahmed arrêtée le 16 novembre, au sein de son collège à El Aiun et avait subi une ‘’torture psychique et psychologique’’ dans un centre de détention de l’Etat d’occupation et ce parce qu’elle est habillée des vêtements qui portent le drapeau sahraoui, puis elle a été obligé de ‘’reciter l’hymne du Maroc et de se mettre à genoux et de faire la bise au portrait du roi’’, lit-on dans le communiqué.

 Ainsi, le ministère dénonce que la militante sahraouie des droits de l’Homme, Aminatou Haidar a été empêché de voyager pour se rendre en Iles des Canaries et d’expliquer que l’occupant marocain voit tous les sahraouis comme des ‘’combattants’’. (SPS)

 

090/097 TRD