L’ALPS poursuit ses attaques contre les sites de soldats marocains derrière le mur de la honte

Bir Lahlou (Territoires libérés) 21 novembre 2020 (SPS) L’armée de libération populaire sahraouie mènent pour le dixième jour consécutif ses attaques contre les sites et retranchement des soldats de l'occupation marocaine derrière le mur de l'humiliation et de la honte, transformant des grandes parties du mur en décombres, indique le communiqué n° 10 du ministère de la Défense nationale.

"Hier, samedi 21 novembre, nos combattants d'Al-Ashwas ont pris pour cible les positions retranchées des forces ennemies dans la région de Fudra Al-Ish dans le secteur de Hawza", ajoute la même source.

Dans l'extrême sud, les unités de l'Armée de libération populaire sahraouie ont bombardé les positions des soldats de l'occupation dans la zone d'Athaim Um Ajloud dans le secteur d'Aousserd.

Aujourd'hui, dimanche 22 novembre, les vaillantes unités de l'Armée de libération populaire sahraouie ont mené des attaques intenses visant les sites ennemis suivants:

De violents bombardements ont visé les tranchées ennemies stationnées dans le secteur de Smara.

Des bombardements directs ont visé les soldats de l'occupation marocaine dans la vallée de Rouss, Oudeyat Ghalia, dans le secteur d'Amgala.

- Le bombardement d'un centre ciblant des sites ennemis dans la zone Athaim Um Ajloud dans le secteur Aousserd à nouveau.

Le communiqué a souligné que les attaques de l'Armée de libération populaie sahraouie (ALPS), infligeant des dégâts matériels et humains le long du mur de l'humiliation et de la honte.

Il convient de noter que l'Armée de libération populaire sahraouie poursuit ses attaques intenses contre les positions et retranchements ennemis pour la dixième journée consécutive, après que les forces d'occupation marocaines ont violé l'accord de cessez-le-feu en attaquant des civils sahraouis non armés, qui manifestaient pacifiquement devant la brèche illégale de Guergarat. (SPS)

020/090/TRD