Des comités suisses condamnent "fermement" l’agression militaire marocaine à El-Guerguerat

Genève, 19 nov 2020 (SPS) Des comités suisses de soutien au peuple sahraoui ont condamné "fermement" jeudi l’agression militaire marocaine contre des manifestants sahraouis pacifiques dans la zone tampon d'El-Guerguerat.

"Les comités signataires condamnent fermement l’agression militaire marocaine à El-Guerguerat qui constitue une grave violation du cessez-le-feu signé en 1991 par les deux parties en conflit (le Maroc et le Front Polisario)", indiquent le Comité de soutien au peuple sahraoui, l'Association pour un référendum libre et régulier au Sahara Occidental et le Bureau international pour le respect des droits de l'Homme au Sahara Occidental dans un communiqué conjoint.

Les trois ONG  rappellent  que "des civils sahraouis bloquaient depuis octobre le poste de passage illégal à El-Guerguerat à la frontière (du Sahara occidental) avec la Mauritanie, afin de protester contre la persistante occupation militaire illégale d’une grande partie du territoire du Sahara Occidental par le Maroc et contre l’utilisation de ce passage à des fins de pillage des richesse du pays".

Et dénoncent  les forces d'occupation marocaines qui répriment violemment la population civile des territoires, mobilisée pacifiquement avec les réfugiés sahraouis pour soutenir les combattants sahraouis contre l'agression marocaine.

Les comités affirment  qu'"il est temps que l’ONU, son secrétaire général, le Conseil de sécurité et le commandement de la Minurso considèrent la situation avec la plus grande urgence et prennent les décisions qui s’imposent:  affirmer publiquement que le Maroc n’a aucune souveraineté sur le Sahara Occidental qu’il occupe depuis 45 ans et reprendre immédiatement l’organisation du référendum d’autodétermination qui doit devenir la priorité du Conseil de sécurité et donc de la Minurso".

La Minurso n’ayant pas de mandat de protection de la population civile, les comités signataires en appellent au Comité International de la Croix-Rouge (CICR) pour qu’il se rende immédiatement au Sahara Occidental occupé pour une intervention humanitaire.

Les trois comités de soutien au peuple sahraoui relèvent, que "le conseil fédéral suisse a défini, dans sa Stratégie (MENA, Moyen-Orient et Afrique du Nord 2021-2024) qui vient de paraitre, le conflit au Sahara Occidental comme une source de déstabilisation, qui doit trouver une solution, affirmant que sa première priorité est la paix, la sécurité et les droits de l’Homme".

"C’est donc aussi un appel à la confédération suisse que lancent les comités signataires pour qu’elle propose ses bons offices et rencontre rapidement les deux parties: le Front Polisario et le Maroc", indique-t-ils.

"Le royaume du Maroc occupe par la force le territoire du Sahara Occidental depuis plus de 40 ans", s'indignent les comités qui dénoncent le passage illégal crée par le Maroc à El Guerguarat en violation du plan de paix qui a suivi le cessez-le-feu et des accords militaires entre le Front Polisario et le Maroc. (SPS)

020/090/700