El Guerguerat: l'agression militaire marocaine, une violation des règles du droit international (Expert en droit international)

Alger, 14 nov 2020 (SPS) L'expert en droit international, Amar Tahar-Eddine, a affirmé, vendredi, que l'agression militaire marocaine dans la zone-tampon d'El Guerguerat constituait une violation des règles du droit international et de la Charte des Nations Unies, d'où l'obligation pour le Conseil de sécurité d'intervenir pour mettre un terme à cette agression.

L'agression marocaine sur les civils sahraouis dans la zone-tampon d'El Guerguerat, est une violation du cessez-le-feu, des règles du droit international et des résolutions onusiennes, notamment celles du Conseil de sécurité", a indiqué  l'enseignant de droit international à l'Université de Tizi Ouzou dans une déclaration à l'APS.

"Le Maroc est l'auteur de l'agression dans la brèche illégale dans la région d'El Guerguerat et doit assumer la responsabilité de la violation du droit international", a-t-il dit.

Le Dr Tahar-Eddine a relevé qu'"il est du droit du front Polisario de répliquer à l'agression, dans le cadre du droit de la légitime défense, conformément aux dispositions de l'article 51 de la Charte des Nations Unies".

"Suivant le chapitre VII de la Charte onusienne, le Conseil de sécurité doit intervenir en cas d'acte d'agression et de rupture de la sécurité et de la paix internationales en vue de mettre un terme aux actes d'agression marocains et d'instaurer la paix dans la région".

Selon les prévisions du même intervenant, une réunion d'urgence du Conseil de sécurité pourrait se tenir en vue d'examiner cette question et prendre les décisions adéquates, conformément à ses prérogatives.

Les forces militaires de l'occupant marocain avaient procédé, vendredi, à l’ouverture de trois nouvelles brèches illégales dans le mur de la honte militaire marocain pour attaquer les manifestants pacifiques sahraouis protestataires à El Guerguerat.

Le Gouvernement sahraoui a affirmé dans un communiqué que les forces de l'Armée populaire de libération sahraouie (APLS) ont répliqué au moment opportun à cette flagrante agression.

Le porte-parole du Gouvernement sahraoui a précisé dans un communiqué qu'"en violation de l'accord de cessez-le-feu, les forces de l’occupation marocaines ont engagé vendredi à l'aube une bande de voyous pour attaquer des manifestants sahraouis pacifiques rassemblés en sit-in devant la brèche illégale d'El Guerguerat", ajoutant que les forces marocaines ont commis ce qui est plus grave, en franchissant le mur de la honte près de la brèche en vue d’encercler la région".

"Suite à cet ignoble acte, les braves de l’APLS ont fait face, aux côtés de nos militants et militantes, à ces voyous", ajoute la même source. (SPS)

020/090/700