Le Front Polisario dénonce "vigoureusement" l’installation du siège du Réseau Afrique des maisons de la francophonie dans la ville de Dakhla au Sahara occidental occupé

Bruxelles, 10 aout 2020 (SPS) La Représentation Front Polisario pour l’Europe et l'Union européenne, vient d’apprendre l’installation du siège du Réseau Afrique des maisons de la francophonie dans la ville de Dakhla au Sahara occidental sous occupation militaire marocaine. Un acte irresponsable qui viole le droit international, le droit africain et le droit européen, et aggrave la tension dans la région.

La Représentation du Front Polisario dénonce vigoureusement et dans les termes les plus forts cette décision qu'elle considère comme un acte d’agression contre le peuple sahraoui qui lutte en toute légitimité et légalité contre l'invasion et l'annexion de son pays par une force étrangère, à savoir le royaume du Maroc, a indiqué un communiqué de la Représentation rendu public dimanche dont une est parvenue à la SPS.

C'est encore le style provocateur dont sont accoutumées les autorités d'occupation marocaines avec l'objectif d'induire en erreur l’opinion publique du monde francophone et de faire croire à une légitimité inexistante de sa présence au Sahara occidental, a estimé la Représentation du Front Polisario.

Pour mener cette opération médiatico-politique, le royaume du Maroc se sert, cette fois-ci d’une institution culturelle qui dépend du gouvernement de la république française, pays membre permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU et membre de l’Union Européenne, deux organisations reconnaissantes, pourtant, le Sahara occidental comme étant un territoire non autonome, en voie de décolonisation, distant et séparé du royaume du Maroc.

Cautionner un tel acte illégal et immoral de la part de la France vient s’ajouter à une série de positions françaises qui, au lieu de contribuer à paver la route devant l'avènement d'une solution pacifique du conflit, conforte le Maroc dans sa politique d’intransigeance et alimente, par conséquence, la tension et l’escalade dans la région.

La représentation Front Polisario pour l’Europe et l’Union européenne s’adresse solennellement à Monsieur Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d’État chargé du tourisme, des Français de l’Étranger et de la francophonie pour que la France ne se prête pas à de telles manipulations. La France membre du Conseil de sécurité comme l’ensemble des États membres de l’ONU, n’a jamais reconnu la souveraineté du Maroc au Sahara occidental. Elle ne peut donc pas tolérer l'installation du siège d'une telle institution qui bafoue la légalité internationale et contredit les objectifs ambitieux de la francophonie dans le monde basés sur le "Dialogue des cultures et culture du dialogue"

La représentation Front Polisario rejoint de nombreux responsables culturels et universitaires africains et européens attachés au développement harmonieux de la francophonie dans leurs pays respectifs qui demande la suspension immédiate de ce siège dont l'installation au cœur d'un territoire sous occupation étrangère contredit les valeurs du droit et de la culture et se met au service de l'expansionnisme du Maroc. La culture devrait être au service de la paix et la justice et non pas au service de l’occupation, au mépris du droit international, a conclu le communiqué de la Représentation Front Polisario pour l’Europe et l'Union européenne. (SPS)

020/090/000