Des organisations internationales appellent le Maroc à la libération immédiate de la militante sahraouie Mahfouda Bamba Lafkir

Paris, 9 mai 2020 (SPS) L'Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l'Homme s'est dit inquiet de la détérioration de l'état de santé de la militante sahraouie, Mahfouda Bamba Lafkir, emprisonnée au Maroc, réclamant sa libération immédiate.

L'Observatoire a indiqué dans un communiqué qu'il a été "informé par des sources fiables de la poursuite de la détention arbitraire et de la détérioration de l'état de santé en détention de Mme Mahfouda Bamba Lefkir, défenseure sahraouie du droit à l'autodétermination et membre du collectif Gdeim Izik".

Selon les informations reçues, souligne l'Obsevatoire, "les conditions difficiles dans lesquelles Mme Mahfouda Bamba Lefkir est détenue depuis son arrestation, ainsi que le refus systématique d'accès aux soins par les autorités pénitentiaires provoquent une détérioration générale de son état de santé".

Depuis le début de sa détention le 15 novembre 2019, Mme Mahfouda Bamba Lefkir a connu diverses complications de santé en raison de son manque d'accès aux soins médicaux en prison. En particulier, indique l'Observatoire, "elle souffre d'une maladie chronique des sinus qui peut s'aggraver s'il ne prend pas de médicaments. Elle souffre également d'asthme et de sensibilité cutanée".

"Depuis le début de sa détention, elle n'a pas été transférée dans un hôpital situé à l'extérieur de la prison et n'a reçu la visite de son médecin. Les autorités pénitentiaires refusent également de lui prodiguer des soins ou des médicaments", a-ton dénoncé.

Cependant, souligne-t-on, "en raison de son asthme et de ses difficultés respiratoires, elle a pu être transférée dans une petite clinique à l'intérieur de la prison, où elle avait accès à un appareil à oxygène mais n'a pas pu voir de médecin".

"L'Observatoire est préoccupé par le fait que Mme Mahfouda Bamba Lefkir n'a pas accès à des soins médicaux adéquats et condamne fermement la poursuite de sa détention arbitraire, qui semble avoir pour seul but de punir ses activités légitimes en matière de droits de l'Homme, a soutenu l'Observatoire dans son texte, appelant les autorités marocaines à apporter les soins nécessaires pour améliorer la santé de Mme Mahfouda Bamba Lefkir et à procéder à sa libération immédiate et sans condition et à celle de tous les défenseurs des droits de l'homme. humains détenus au Sahara occidental.

L'Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme, un partenariat de la FIDH et de l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT), a vocation à protéger les défenseurs des droits de l’Homme victimes de violations et à leur apporter une aide aussi concrète que possible.

La FIDH et l’OMCT sont membres de ProtectDefenders.eu, le mécanisme de l’Union européenne pour les défenseurs des droits de l’Homme mis en œuvre par la société civile internationale.(SPS)

020/090/700