Le peuple sahraoui déterminé à poursuivre sa lutte pour son indépendance (Président de la République)

Aousserd, 11 mars 2020 (SPS) Le président de la République, SG du Front Polisario, Brahim Ghali a réaffirmé, mercredi à Aousserd (camps de réfugiés sahraouis), que le peuple sahraoui défendra son droit légitime à la liberté et à l'indépendance par tous les moyens, soutenant que son peuple cherhe à construire son Etat indépendant et vivre libre et digne comme le reste du monde.

"Nous ne demandons que le droit dont jouissent tous les peuples du monde. C'est le droit de notre peuple de jouir de la liberté et de construire son Etat indépendant et de vivre une vie libre et digne comme le reste du monde", a déclaré M. Ghali dans son discours à l'ouverture du Forum international de la jeunesse pour la solidarité avec le Sahara occidental.

"Nous n'accepterons jamais la confiscation de ce droit à qui que ce soit", a insisté M. Ghali.

Le chef de l'Etat a expliqué à cette occasion que "le conflit actuel entre la République sahraouie et le Royaume du Maroc n'a besoin que de mettre en œuvre les exigences du Plan de paix de l'Union Africaine et des Nations Unies de 1991, qui a été signé par les deux parties et ratifié par le Conseil de sécurité des Nations Unies".

"Il s'agit simplement d'une solution démocratique juste et définitive au conflit, qui permettrait au peuple sahraoui d'exercer son droit à l'indépendance, comme tous les peuples et pays coloniaux", a ajouté le président sahraoui dans son discours inaugural de cette première édition du Forum international qui se tient du 11 au 13 mars, avec la participation de plusieurs délégations étrangères venues des quatre coins du monde.

En s'adressant aux jeunes participants à ce Forum, le président Ghali a dit: "Notre problème est le vôtre. Notre combat est votre combat".

"Nous sommes tous appelés à mener une noble mission, sur de nombreux fronts: politique, juridique, droits de l'Homme, diplomatique, médiatique, humanitaire, solidaire et autres (...)"", a-t-il encore ajouté.

--Le mouvement international de jeunesse doit faire pression sur l'occupant marocain--

Le président sahraoui a, en outre, souligné que le mouvement international de jeunesse, "par tous les moyens disponibles, à travers ce forum et d'autres, doit faire pression sur l'occupant marocain pour mettre fin à la souffrance prolongée et à son occupation illégale du Sahara occidental".

"La cause sahraouie doit être entendue comme une cause juste dans tous les forums internationaux. La fin de l'occupation militaire marocaine illégale de certaines parties de la République sahraouie, cette dernière manifestation du colonialisme sur le continent africain, doit cesser", a lancé le Président Ghali.

Il a également appelé à mettre fin aux "violations massives des droits de l'Homme de nos concitoyens sous occupation marocaine". "Le blocus et les restrictions qui leur sont imposés et le niveau provocateur des pratiques coloniales doivent être levés", a-t-il souligné.

Le président Ghali a abordé "le pillage des ressources naturelles sahraouies par l'Etat d'occupation marocain, en coopération avec les parties les plus connues, notamment l'Union européenne", appelant à la cessation de ce pillage.

"Le mur d'occupation marocain, en tant que crime contre l'humanité, doit être détruit", a-t-il ajouté.

Le chef de l'Etat sahraoui, a rappelé à cette occasion que "la lutte du peuple sahraoui a été soutenue très tôt par le mouvement de jeunesse dans le monde", et après cinquante ans de lutte et de fermeté, souligne M. Ghali, "ce mouvement reste actif et attaché à cette position honorable de principe".

"La jeunesse sahraouie et l'ensemble du peuple sahraoui ont besoin de votre soutien. Nous exigeons l'application du droit international et du droit international humanitaire", a-t-il conclu. (SPS)

020/090/700