Sahara Occidental appel à accélérer l'organisation d'un référendum d'autodétermination

 ALGER, 04 NOV 2019 (SPS)- Des représentants de la société civile algérienne et des Sahraouis ont appelé, dimanche à Alger, à accélérer l'organisation d'un référendum d'autodétermination au Sahara Occidental à travers l'activation du mécanisme de la Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara Occidental (MINURSO) afin de permettre au peuple sahraoui d'exercer son droit inaliénable à l'autodétermination et à l'indépendance, conformément aux chartes internationales et résolutions onusiennes pertinentes.
 
Devant les tergiversations répétées du Secrétariat général de l'ONU et du Conseil de sécurité dans l'accomplissement de leur mission au Sahara Occidental que reflète explicitement le nom de la Mission, implantée dans le sol sahraoui depuis trois décennies, "les dirigeants sahraouis, ainsi que leur peuple, sont en passe de revoir la position sahraouie vis-à-vis du processus auquel a abouti leur cause", a affirmé le membre dirigeant du Front Polisario, M.Mohamed Walida, lors d'une rencontre de solidarité avec le peuple sahraoui dans le cadre de la commémoration du 65è anniversaire du déclenchement de la Révolution algérienne du 1er novembre 1954, coïncidant avec la Fête de la jeunesse africaine.
 
Le représentant de la délégation des enfants de chouhada sahraouis M.Mohamed Walida a souligné que le peuple sahraoui était plus que jamais disposé à défendre ses droits inaliénables en recourant à tous les moyens disponibles jusqu'à réalisation de ses objectifs nationaux en libérant l'ensemble du territoire national et vivre en dignité comme tous les peuples du monde.
 
Il a ajouté également que le processus onusien de règlement du conflit au Sahara Occidental connaissait une sorte d'atermoiements qui ne cessent d'empêcher le règlement pacifique du conflit.
 
Il a aussi exhorté la jeunesse africaine et les hommes libres du monde à plaider, au nom du continent qui a tant souffert des affres de la colonisation, pour la cause de leurs frères à la République Arabe Sahraouie Démocratique, dernière colonie de l'Afrique "à l'effet d'exercer plus de pression sur le régime marocain pour l'amener à se conformer aux résolutions de l'Union africaine (UA) et de l'ONU pour un règlement du conflit au Sahara Occidental".
 
De son côté, le président du Comité national algérien de solidarité avec le peuple sahraoui, M.Said Ayachi a mis l'accent sur la nécessité de mettre en œuvre le droit international qui prévoit l'organisation d'un référendum d'autodétermination de tous les peuples colonisés, une revendication pour laquelle l'Algérie a constamment plaidé en vue d'organiser, dans les plus brefs délais, un référendum d'autodétermination au Sahara Occidental "à l'effet de permettre au peuple sahraoui d'édifier son Etat moderne sur la base de la liberté et de l'égalité", a-t-il dit.
 
Réitérant la position ferme et constante de l'Algérie, tirée des principes novembristes, contre toute forme d'occupation et de colonisation, il a rappelé la solidarité du peuple algérien avec les combattants de la liberté jusqu'à ce que le triomphe soit assuré.
 
Le SG de l'Organisation nationale algérienne   des enfants de chouhada (ONEC), M.Tayeb El Houari a souligné, de son côté, que son organisation demeurera fidèle au message des chouhada et à la déclaration de Novembre soutenant les causes de libération en Afrique et à travers le monde.
 
"Personne ne peut changer la position d'un peuple et d'un Etat envers une cause noble, en l'occurrence la cause sahraouie", a réaffirmé M. El Houari, relevant qu'en dépit de ses problèmes, l'Algérie se tient toujours debout".
Il a réitéré, dans ce contexte, le soutien de l'ONEC à la lutte des sahraouis jusqu'à ce qu'ils accèdent à leur droit à l'autodétermination.
 
Concernant "les positions politiques de certaines parties" qui tentent vainement de "semer le doute en la justesse de la cause sahraouie", M. El Houari a estimé que ces parties ont trahi une cause sacrée en cherchant refuge auprès de l'occupant marocain, soulignant que "le peuple soutiendra toute décision prise par les dirigeants sahraouis".
 
S'exprimant à cette occasion, le président du comité algérien   de journalistes solidaires avec la cause sahraouie, M.Mustapha Aït Mouhoub a précisé que cette cause revient aujourd'hui dans un "contexte historique important et amorce un tournant décisif" marqué par la tergiversation des forces coloniales et de l'occupant marocain concernant certaines positions après avoir épuisé toutes les options pour entraver le processus de règlement de la cause sahraouie.
 
Pour sa part, le représentant du Conseil national algérien    des droits de l'Homme (CNDH), a appelé à la dynamisation des mécanismes du respect des droits de l'Homme loin des agendas politiques et en soutien au peuple sahraoui et son droit à l'autodétermination.
 
Les acteurs de la société civile internationale et régionale ainsi que la communauté internationale ont appelé également à trouver une solution juste dans les plus brefs délais afin d'éviter des catastrophes humaines et d'instaurer la sécurité et la paix internationales.(SPS).
 
97/90                            04117002019