Le Conseil mondial de la paix condamne la répression marocaine

Athène, 23 juil 2019 (SPS) La présidente du Conseil mondial de la paix, Socorro Gomes, a condamné mardi la répression des forces d'occupation marocaines contre les manifestants sahraouis pacifiques qui s'est soldée par l'assassinat, dans la nuit de vendredi à samedi, de la jeune sahraouie Sabah Othman Hmeida et faisant des dizaines de blessés.

"Les rapports et les vidéos qui nous sont parvenus montrent la violente  répression qu'ont subie les Sahraouis et qui s'est soldée par l'assassinat de l'étudiante sahraouie Sabah Othman, écrasée par un véhicule" qui a foncé sur la foule, a précisé Mme Socorro Gomes dans une déclaration à la presse". Selon elle, la négation des souffrances des Sahraouis par la communauté internationale a commencé avec la négation du droit du peuple sahraoui à l'autodétermination et des violations flagrantes des droits de l'homme.

La présidente du Conseil mondial de la paix a, par ailleurs, dénoncé "la connivence de la France avec le Maroc", rappelant que Paris s'est opposée, au Conseil de sécurité, à l'inclusion de la surveillance des droits de l'homme dans le mandat de la MINURSO.

 La responsable a affirmé que son organisation "appuie la mise en œuvre immédiate du Référendum d'autodétermination au Sahara occidental (...) et soutient toutes les organisations qui sont en faveur du droit du peuple sahraoui à l'autodétermination". (SPS)

020/090/700