L'Afrique du Sud au Conseil de sécurité, une opportunité pour la résolution du conflit sahraoui

Madrid, 18 nov 2018 (SPS) Le Premier Secrétaire politique à l’Ambassade sud-africaine à Alger, M. Mzi Botha, a affirmé samedi à Madrid, que la présence de l’Afrique du Sud au Conseil de Sécurité en 2019, représente un enjeu majeur pour aider à la résolution du conflit du Sahara occidental au niveau international.

En effet, l’Afrique du Sud a été désignée, pour l’année 2019, membre non-permanent au Conseil de sécurité à l’Onu, ce qui constitue, selon le diplomate sud-africain, une opportunité pour aider à trouver des solutions aux conflits qui concernent le continent africain en général, et le Sahara  occidental en particulier.

"C’est un enjeu majeur d’être membre non-permanent du Conseil de sécurité à l’Onu en 2019, pour la question du Sahara occidental. C’est une occasion de travailler au sein du Conseil en faveur de la question sahraouie et du peuple du Sahara occidental, pour sa liberté et son indépendance et également collaborer avec les autres membres", a déclaré M. Botha, en marge de la 43 e Conférence européenne de soutien et de solidarité avec le peuple sahraoui (Eucoco 2018) .

Sur le plan continental, le représentant de l’Afrique du Sud à l’Eucoco, a d’abord rappelé que son pays est l’un des membres fondateur de l’Union africaine (UA), et oeuvrera à ce que tout le continent soit libre et indépendant, soulignant le travail important que fournit la diplomatie sud-africaine au sein de l’UA pour la résolution du conflit qui dure depuis plus de 40 ans.

"L’Afrique du Sud est engagée de plus en plus à aider le peuple sahraoui dans sa lutte pour la liberté, tant au niveau continental qu’international", a affirmé M. Botha. "Toutes les forces sud-africaines sont concentrées  à aider les peuples opprimés, à la libération contre le colonialisme, l’occupation et la domination".

M.Botha a expliqué que la logique de domination " va à l’encontre des principes des Sud-africains, c’est pourquoi ils se sentent d’eux-mêmes concernés par la lutte du peuple sahraoui", a-t-il conclu.

Les travaux de la 43 e Conférence pour le soutien et la solidarité avec le peuple sahraoui (Eucoco 2018), sous le slogan " Pour l'indépendance du Sahara Occidental. La responsabilité de l'Espagne et de l'Europe dans la solution », ont pris fin samedi soir à Madrid, après deux jours de travaux. (SPS)

020/090/700