Le Conseil de sécurité de l'Onu appelle le Maroc et le Front Polisario à des négociations sans conditions préalables

Chahid ElHafedh, 28 avr 2018 (SPS) Le Conseil de sécurité de l'Onu a adopté, lors d'un débat vendredi sur la question du Sahara Occidental, une résolution qui réaffirme le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination et appelle les deux parties au conflit, le Royaume du Maroc et le Front Polisario, à des négociations, "sans conditions préalables et de bonne foi", sous les auspices du Secrétaire général de l’ONU.

Les négociations "marathon" et le débat qualifié d'"extrêmement positif et constructif", qui s’en est suivi, ont abouti à l’adoption de la résolution 2414 du 27 avril 2018 sur le Sahara Occidental.

De ce débat tenu au Conseil de sécurité, plusieurs points saillants ont été relevés. Il y a lieu d'abord de noter "un soutien massif des Etats membres à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui pourvoie à l'autodétermination du peuple du Sahara Occidental".

Par ailleurs, l'ensemble des Etats membres du Conseil de sécurité ont appelé les deux parties au conflit, le Royaume du Maroc et le Front Polisario, "à reprendre dans les meilleurs délais, leurs négociations directes" et exprimé leur appui à l'envoyé personnel du SG de l’ONU pour organiser ces négociations.

De nombreux membres du Conseil de sécurité ont interprété et compris le renouvellement du mandat de la mission des Nations unies pour l’organisation d'un référendum au Sahara occidental (MINURSO) de six mois au lieu d'un an comme un "moyen de pression" sur les deux parties, en particulier sur le Maroc, "pour engager, sans délais, lesdites négociations".

L'un des grands acquis à relever de ce débat, c'est que le droit à l'autodétermination et la solution sur la base de la négociation directe entre les deux parties ont prévalu sur une solution fondée sur l'autonomie à laquelle deux Etats seulement ont fait référence dans leurs explications.

Enfin, de nombreuses délégations ont réaffirmé leur "soutien indéfectible" aux droits légitimes du peuple sahraoui, ainsi qu'à la protection des droits de l'Homme dans les territoires du Sahara occidental. (SPS)

020/090/700