L'Espagne est tenue de reconnaitre le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination (Front Polisario)

Alger, 30 mars 2018 (SPS) La représentante du Front Polisario en Espagne Khira Bulahi a affirmé, jeudi à Alger, que le gouvernement espagnol est  tenu de reconnaitre le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination, au vu de la pression auquel ce pays fait face sur le plan interne, laquelle est exercée par les politiciens, les parlementaires, la société civile espagnole, ainsi que du fait des dernières décisions rendues par la Cour européenne de justice.

Dans une déclaration à l'APS tenue en marge de la 6e Conférence  internationale sur : "Le Droit des peuples à la résistance", Mme Bulahi a précisé que l'Espagne est divisée en deux positions: la position de l'Etat impliqué dans l'occupation, à travers sa politique soutenue en matière d'exclusion du peuple sahraoui de l'application de son droit à l'autodétermination. En revanche, il y a une autre position hostile à celle du gouvernement, et qui est adoptée par une large base de la société civile qui se trouve dans la majorité des circonscriptions, institutions et municipalités espagnoles solidaires avec le peuple sahraoui dans sa cause juste".

La représentante sahraouie a, par ailleurs, indiqué que la Cour européenne de justice obligera le gouvernement espagnol à appliquer ses décisions concernant le Sahara Occidental et sur les autres pays, avant d'ajouter "actuellement, tous les parlements européens, y compris le parlement  espagnol, exigent des gouvernements de leurs pays la reconnaissance diplomatique du Sahara Occidental et l'application de la décision de la  Cour de justice européenne, à travers des interpellations au sein des parlements, menées par des commissions parlementaires, économiques, de la pêche, etc.".

La 6e édition de la Conférence sur "Le Droit des peuples à la résistance:   le cas du peuple sahraoui", qui tend à appuyer le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination, se poursuit pendant deux jours avec la participation de pas moins de 100 participants de 53 pays.

Les délégations participantes à cette conférence et qui viennent d'Afrique, d'Europe, d'Amérique latine, du monde arabe, d'Algérie et du  Sahara Occidental, sont composées de politiciens, universitaires, journalistes et d'associations de la société civile. (SPS)

020/090/700