La tenue du Forum de Crans Montana dans les territoires sahraouis occupés est une "provocation" (Président de la République)

Bir Lahlou (territoires sahraouis libérés), 15 mars 2018 (SPS) Le président de la Répulique, secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a appelé jeudi les Nations-Unies à annuler la tenue du Forum de Crans Montana dans la ville occupée de Dakhla, estimant que cette démarche constituait une "provocation" visant à compromettre les efforts de l'envoyé personnel onusien, Horst Kohler pour le règlement du conflit au Sahara Occidental.

Dans une lettre adressée au secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres,  M. Ghali a relevé "l'obstination de l'Etat marocain à vouloir organiser, encore une fois, le Forum de Crans Montana, prévu du 15 au 20 mars, dans la ville occupée de Dakhla".

"Le Front Polisario condamne fermement ce nouvel acte provocateur et sollicite votre intervention d'urgence pour convaincre le Maroc de cesser cette provocation qui sape les efforts de l'ONU, menés par son envoyé spécial Horst Kohler", a soutenu le Président Ghali dans sa missive.

Le Président de la République a estimé que l'organisation de ce forum va à l'encontre du droit international et du droit international humanitaire du fait que le "Sahara Occidental est toujours sous la responsabilité légale de l'ONU en tant que territoire non autonome, en attente du parachèvement du processus de décolonisation".

"Le Maroc, bien entendu, n'a aucune souveraineté sur le territoire du Sahara Occidental et, par conséquent, est contraint de s'abstenir d'organiser des activités internationales ou nationales dans les régions occupées sahraouies ou de dénaturer, à tout prix, la réalité sur le terrain", a-t-il soutenu.

"L'organisation de telles activités dans les territoires sahraouis occupés ne devrait pas être pris à la légère, d'autant plus que l'ONU œuvre à relancer des négociations directes entre les deux parties au conflit (Front Polisario et Maroc), sous votre parrainage et la supervision de votre envoyé personnel", a-t-il estimé.

Il a indiqué, dans le même contexte, que la manœuvre du Maroc "n'est qu'une tentative pour miner les efforts consentis actuellement, en vue d'instaurer la paix au Sahara Occidental, d'où la nécessité de l'annuler".

M. Ghali a appelé à intervenir d'urgence pour éviter tout ce qui peux compromettre les efforts de la communauté internationale en faveur de la décolonisation du Sahara Occidental.

Le président de la République, SG du Front Polisario, Brahim Ghali avait appelé le président rwandais, Paul Kagamé, président en exercice de l’Union africaine (UA) à intervenir d'urgence pour convaincre le Maroc, en tant que membre de l'Union Africaine, afin d’annuler la tenue de la prochaine édition du forum Crans Montana prévue du 15 au 20 mars dans la ville de Dakhla occupée, afin d'éviter toute escalade dans la région".

Le président de la République avait appelé, dans sa lettre, l’UA à prendre "toutes les mesures nécessaires", pour assurer l'application de la décision du Sommet Africain relative au conflit du Sahara Occidental, notamment en ce qui concerne l'organisation de cet évènement "illégal" sur le sol de la dernière colonie d'Afrique.

En janvier dernier, lors du dernier Sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UA tenu à Addis-Abeba, les appels pour la mise en œuvre de la déclaration adoptée, à sa 24e session tenue à Addis-Abeba du 30 au 31 janvier 2015, concernant le Forum Crans Montana, organisation basée en Suisse, ont été réitérés afin de s'abstenir d'organiser des sessions dans la ville de Dakhla, au Sahara occidental occupé.

Un appel a également été lancé aux Etats membres et aux organisations de la société civile africaine à boycotter le prochain forum.

Le Forum de Crans-Montana est une organisation internationale non gouvernementale suisse qui organise chaque année une grande réunion dans une ville sélectionnée pour l’occasion. (SPS)

020/090/700