42ème anniversaire de la proclamation de la RASD: solidarité renouvelée au peuple sahraoui

Smara (Camps des réfugiés), 27 fév 2018 (SPS) Plusieurs organisations internationales et des militants pour la défense des droits de l'Homme ont exprimé mardi à Smara aux camps des réfugiés leur solidarité avec le peuple sahraoui, réitérant leur soutien total est inconditionnel au combat des Sahraouis pour l'indépendance et la liberté, lors des festivités du 42eme anniversaire de la proclamation de la République arabe sahraouie démocratique (RASD).

Les célébrations qui se sont déroulées en présence du président de la République, Brahim Ghali et des invités venus de plusieurs pays dont l'Algérie, l'Afrique du Sud et l'Espagne, ont coïncidé avec la décision de la Cour européenne de justice qui représente "une nouvelle victoire", aux niveaux régional, continental et international, en faveur de la question du Sahara occidental.

Dans ce contexte, le représentant du Comité national de solidarité avec le peuple sahraoui (CNASPS), Ammari Tahar-Eddine, s’est dit soulagé de la décision de la Cour de justice de l’UE (CJUE), renouvelant la solidarité avec ce peuple dans sa lutte pacifique et légitime pour l’autodétermination et l’indépendance.

La CJUE a déclaré mardi l'accord de pêche conclu entre l’UE et le Maroc "valide" dans la mesure où cet accord n'est pas applicable au Sahara occidental et aux eaux territoriales sahraouies.

"Nous sommes soulagés de cette décision concernant l’Accord de pêche entre le Maroc et l’UE, et nous exprimons toujours notre solidarité au peuple sahraoui pour défendre son droit à l’autodétermination", a déclaré M. Ammari en marge des festivités commémoratives.

Le représentant du Comité algérien a souligné le droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination, appelant les Nations unies à mettre un terme aux violations des droits de l’Homme transgressés par l’occupant marocain.

Pour M. Ammari, la décision de la CJUE qui coïncide avec la proclamation de l'Etat sahraoui, confirme une nouvelle fois que le territoire sahraoui ne fait pas partie du territoire marocain et que le Maroc n’a aucune souveraineté sur le Sahara occidental, qui demeure la dernière colonie en Afrique.

"Toute exploitation des ressources naturelles est contraire à toutes les règles du droit international et donc non-conforme, donnant le droit au peuple sahraoui d’user de toutes les procédures au niveau du droit international en vue de mettre fin aux exploitations illicites de ces ressources naturelles", a soutenu M. Ammari.

= Engagement continu pour une cause juste =

Présent aux festivités célébrant l'anniversaire de la proclamation de la RASD, le Premier Secrétaire auprès de l’Ambassade sud-africaine en République sahraouie, Amzi Bota, a affirmé la position et le soutien indéfectible de son pays à la cause sahraouie.

Il a, à ce propos, rappelé les valeurs humaines, rendant hommage à l’ancien dirigeant sud-africain, prix Nobel Nelson Mandela qui portait un message de paix et de liberté.

Nous voulons que ces valeurs soient adoptées par les instances internationales en vue de résoudre ce conflit, a-t-il dit.

Pour sa part, le représentant du Comité international de solidarité avec le Sahara occidental, Pepe Taboada, a réitéré son soutien au peuple sahraoui jusqu’à l’obtention de son indépendance, regrettant la position des pays européens de soutenir le Maroc dans sa colonisation qui pratique les formes les plus atroces et le pillage de ses ressources naturelles et viole les droits de l'homme les plus élémentaires.

"Notre solidarité avec le peuple sahraoui est grandissante et notre soutien est indéfectible aux populations des territoires occupés", a dit M. Taboada, appelant les Sahraouis à poursuivre le chemin de la lutte pacifique pour la libération et l'indépendance du Sahara occidental, soulignant que cet engagement sacré, "nous ne pouvons l'abandonner quelque soit les conditions et les circonstances".

Il a, également, affirmé que son organisation ne cessera pas de soutenir et d’aider les Sahraouis dans leur combat juste jusqu’à ce qu’ils recouvrent tous leurs droits légitimes .

Plusieurs autres représentants d'organisations et associations espagnoles, ont estimé, pour leur part, que les nouvelles décisions juridiques que ce soit en Afrique du Sud ou au niveau de l’Union européenne, représentent "une avancée importante" sur le chemin  de lutte politique et diplomatique, qualifiant la décision de la Cour de justice européenne de "victoire remportée par la RASD, et dont l'écho retentira à tous les niveaux.

"Nous sommes proches plus que jamais de l’indépendance et nous devons poursuivre nos efforts", a-t-on rassuré.

Les festivités commémoratives du 42e anniversaire de la proclamation de la RASD, devront prendre fin mardi, journée durant laquelle le président sahraoui, Brahim Ghali, devra inaugurer un établissement culturel pour l'artisanat, et assistera également à la finale de la Coupe de la RASD de football.(SPS)

020/090/700