Les souffrances endurées par les Sahraouis imposent à la communauté internationale d’assumer sa responsabilité entière (Association)

Smara (camp de réfugiés sahraouis), 25 fév 2018 (SPS)  Le président de l’association des familles des détenus et disparus sahraouis (AFAPREDESA), Abdessalem Omar, a affirmé, dimanche au camp des réfugiés sahraouis de Smara, que les souffrances éprouvées par le peuple sahraoui, comme atrocités et détentions arbitraires, "interpelle la communauté internationale afin d’assumer sa responsabilité entière face à ce qui se produit".

Dans une déclaration à l’APS, Abdessalem Amar a appelé les participants à la conférence internationale sur la résistance pacifique, qui se tient au camps de Smara des réfugiés sahraouis avec la participation d’organisations de défense des droits de l’Hommes de différents pays, à faire pression sur l’Etat marocain pour l’amener à se conformer à la mise en œuvre sur le terrain du droit humanitaire international.

Pour le président de l’association précitée, cette conférence internationale "devra dévoiler les difficiles épreuves endurées par le peuple sahraoui dans les territoires occupés et les atrocités et exactions subies aux mains des forces de sécurité marocaines, pour avoir simplement revendiqué son droit légitime à la liberté et à l’autodétermination.

Tenue dans le cadre de la célébration du 42ème anniversaire de la proclamation de la République Arabe Sahraouie Démocratique (RASD), cette conférence vise notamment la définition d’une nouvelle stratégie de la résistance civile pacifique pour arracher le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et à l’indépendance et permettre aux participants d’échanger leurs expériences et connaissances avec les Sahraouis, ont indiqué les organisateurs. (SPS)

020/090/700