La justice sud africaine confirme : le Maroc n’a aucun droit sur le phosphate du Sahara Occidental

Port Elizabeth, 23 fév 2018(SPS)  La Haute Cour d'Afrique du Sud (Division locale Eastern Cape, Port Elizabeth) a statué vendredi que la République arabe sahraouie démocratique (RASD) est "propriétaire de l'ensemble de la cargaison de phosphate actuellement chargée sur le navire à moteur NM Cherry Blossom".

La décision de la justice énonce que "la propriété du phosphate n'a jamais été légalement détenue par l'Office Chérifien des Phosphates (OCP) et / ou Phosphates de Boucraa SA, et ils n'étaient et ne sont pas autorisés à vendre le phosphate à Ballance Agri-Nutrients Limited".

Un Navire transportant 50.000 tonnes de phosphate extrait illégalement du Sahara Occidental destinées à la Nouvelle Zélande, a été arraisonné en mai 2017 en Afrique du sud à la demande du seul représentant du peuple sahraoui, le Front  Polisario.

Le cargo a quitté El-Aaiun (Territoire du Sahara occidental occupé) le 13 avril 2017 et a pris la route du Cap de Bonne Espérance et s’est arrêté à Port Elizabeth afin de s'approvisionner en fuel.

En juillet dernier, la justice sud-africaine avait confirmé l'immobilisation de la cargaison de phosphate destinée à la Nouvelle-Zélande en réponse à la requête du Front Polisario. Le bateau a demeuré immobilisé à Algoa Bay, dans l'attente du jugement d’aujourd’hui.

Réagissant à la décision de la justice sud-africaine, M. M'hamed Khadad, coordinateur du Front Polisario avec la mission des Nations unies pour le référendum au Sahara occidental (Minurso), a indiqué que ce jugement est "final et catégorique".

Pour M. Khadad Le verdict vient également consolider l'arrêt de la Cour de justice européenne, qui avait conclu que l'accord commercial de l'UE avec le Maroc ne s'applique pas aux territoires du Sahara occidental occupé. (SPS)

020/090/TRD