"Par son occupation du Sahara occidental, le Maroc se trouve moralement et politiquement en dehors de l’Union Africaine bien qu’il en soit techniquement membre" (diplomate)

Paris, 01 fev 2018 (SPS) Le Représentant du Front Polisario en France, Oubi Bouchraya a indiqué jeudi, que le Maroc, par son occupation illégale du Sahara occidental se trouve moralement et politiquement en dehors de l’UA bien qu’il soit techniquement membre de cette organisation, selon une déclaration à la presse rendu publique le même jour.

"Par son occupation du Sahara occidental, le Maroc se trouve moralement et politiquement en dehors de l’Union Africaine bien qu’il en soit techniquement membre", a-t-il dit.

En présence des deux parties au conflit, la République sahraouie, membre fondateur de l’UA et le Maroc, adhérant de l’Union depuis l’année dernière, le 30ème sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine, tenu à Addis Abeba (Ethiopie) du 28 au 29 janvier 2018, vient de confirmer l’engagement de l’Afrique en faveur de "pourparlers directs et sérieux" permettant l’organisation du référendum d’autodétermination du peuple Sahraoui, conformément aux résolutions pertinentes de l’UA et de l’ONU, a rappelé le diplomate sahraoui.

Pour mieux accompagner cette dynamique nouvelle, l’organisation panafricaine décide d’envisager la réactivation du comité de chefs d’Etat africains pour le Sahara occidental, a-t-il soutenu.

L’Union africaine fait également sienne l’appel lancé, à plusieurs reprises, par le Conseil de Sécurité de l’ONU au Maroc, notamment sa résolution 2351 (Avril 2017) demandant le retour des observateurs africains au sein de la MINURSO dont 80 membres civils avaient été expulsés par le Maroc, dans un geste de défi à l’égard de la communauté internationale.    

L’urgente nécessité d’un suivi indépendant pour les droits de l’homme au Sahara Occidental, ainsi que le respect strict du statut juridique du territoire en tant que territoire sous occupation en voie de décolonisation ont été réaffirmés par les membres de l’UA. Dans ce sens, un appel urgent a été lancé pour boycotter toute activité organisée par la puissance occupante, notamment celle du Forum Crans Montana, prévu en mars 2018.

Le Front Polisario se réjouit de cette décision historique qui, tout en affirmant le soutien unanime de l’Afrique à la lutte légitime du peuple sahraoui, établit une feuille de route africaine renouvelée. Cette décision permettra de redynamiser le rôle historique d’une Afrique qui participe activement et positivement aux efforts de la communauté internationale en vue de régler pacifiquement le dernier conflit de décolonisation en Afrique. 

Après avoir fait, pendant un an, le pari visant à déstabiliser l’Organisation panafricaine: (Malabo en novembre 2016, Dakar en mars 2017,  Maputo en aout 2017 et Abidjan en novembre 2017), le Maroc est désormais appelé par cette décision à adhérer aux valeurs politiques et morales de l’Union africaine après avoir ratifié son adhésion technique, en janvier 2017. 

Il appartient désormais au Maroc de contribuer à une paix juste, durable et conforme à la légalité internationale. Tout autre pari sera voué à l’échec, car l’Afrique étant issue, dans sa majorité, de guerres anticoloniales, ne peut en aucun cas cautionner une colonisation d’un pays africain par un autre pays africain, a estimé le diplomate sahraoui. (SPS)

020/090/00