La décolonisation du Sahara occidental en débats à Paris

Paris, 16 oct 2017 (SPS) La décolonisation du Sahara occidental sera au menu de trois rencontres à Paris et en banlieue à partir de vendredi où il sera question d’examiner le rôle de l’Europe dans ce conflit, notamment celui de la France, seul soutien du Maroc qui occupe ce territoire non autonome depuis 1975.

Ces rencontres se déroulent au moment où le nouvel émissaire de l'ONU pour le Sahara occidental, Horst Koehler, a entamé sa première tournée régionale, avec pour mission de relancer les négociations entre le Maroc et le Front Polisario, seul représentant légitime du peuple du Sahara occidental, et mettre en application les résolutions du Conseil de sécurité qui prévoient l’autodétermination du peuple de ce territoire, dernière colonie africaine.

Après avoir examiné, dans son premier colloque en juin 2016, la question irrésolue du Sahara occidental, l’Université de la Sorbonne de Paris organise vendredi une journée d’étude internationale sur la protection des droits de l’homme au Sahara occidental.

Plusieurs universitaires et chercheurs donneront, durant la journée, des conférences autour des débats juridiques actuels du conflit et ses nouvelles perspectives de sortie de crise. Dans ce chapitre, les deux avocates des prisonniers politiques sahraouis de Gdeim Izik, Olfa Ouled et Ingrid Metton, vont tenter de tirer les enseignements juridiques et géopolitiques du procès des prisonniers politiques de Gdeim Izik.                                                              

Yahia Zoubir, chercheur algérien enseignant à Kedge Business School de Marseille, spécialiste du Maghreb, fera le point sur les dernières évolutions de la géopolitique du conflit. La journée se penchera également sur les projets et difficultés de la jeunesse des camps de réfugiés dans la sensibilisation à la lutte pacifique basée sur les droits fondamentaux et le rôle des médias dans ce conflit.

En début d’après-midi, une conférence de presse suivie d’une rencontre parlementaire est organisée à l’Assemblée française ayant pour thème "La décolonisation du Sahara occidental : quel rôle pour l’Europe ?". A cette rencontre, initiée par le député Jean-Paul Lecoq, de nombreux eurodéputés et parlementaires de plusieurs pays d’Europe, d’Afrique et d’Amérique Latine y participeront.

L’Assemblée française avait déjà organisé en avril 2016 une rencontre, rappelle-t-on, ayant pour thème "Le règlement du conflit du Sahara Occidental, une question de droit international. Aux côtés de l’ONU, quel rôle pour l’Europe ?".

Samedi et dimanche prochains, la Conférence européenne de coordination du soutien au peuple sahraoui (EUCOCO) tiendra sa 42e session à Vitry-sur-Seine, après celles qui se sont tenues en Espagne et en Italie.

Cette session regroupera, selon ses organisateurs, plusieurs centaines de solidaires de toute l’Europe, d’Afrique et d’Amérique latine, ainsi qu’une délégation importante du gouvernement de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) et du Front Polisario.

Les deux journées seront consacrées à la construction de l’Etat sahraoui en exil, aux ressources naturelles du Sahara occidental et aux droits de l’homme. La position française avec le président Emmanuel Macron sera également examinée.

Inscrit depuis 1966 sur la liste des territoires non-autonomes, donc éligible à l'application de la résolution 1514 de l'Assemblée générale de l'ONU portant déclaration sur octroi de l'indépendance aux pays et peuple coloniaux, le Sahara occidental, dernière colonie d'Afrique est occupé par le Maroc depuis le 31 octobre 1975, malgré les résolutions des Nations unies qui appellent à l’organisation d’un référendum d’autodétermination du peuple sahraoui. (SPS)

020/090/700