La communauté internationale doit trouver une solution urgente à la question sahraouie

Alger 03 sept 2017(SPS)- La militante sahraouie des droits de l'homme, Mme Aminetou  Haidar, a affirmé que la poursuite de l'occupation du Sahara occidental pourrait entrainer une guerre aux graves répercussions sur la région toute entière.

Mme Haidar qui a été reçue par la présidente du Conseil national des droits de l'Homme algérien (CNDH), Mme Fafa Sid Lakhdar Ben Zerrouki, au siège du Conseil, a appelé la communauté internationale à trouver une solution urgente au conflit au Sahara Occidental en permettant au peuple sahraoui d'exercer son droit à l'autodétermination de manière à éviter une guerre dans la région.

"En tant que militants des droits de l'Homme, nous voulons seulement une solution pacifique à la cause sahraouie à travers des négociations tout en rejetant la violence comme nous ne voulons pas de nouvelles victimes de guerre", a souligné Mme Haidar.

Evoquant la souffrance du peuple sahraoui dans les territoires occupés, la militante a dénoncé les violations par l'occupant marocain des droit des sahraouis, outre les séquestrations, les tortures et les peines iniques prononcées à l'encontre des sahraouis.

De son côté, la présidente du CNDH, Mme Fafa Sid Lakhdar Ben Zerrouki a salué le combat d’Aminatou Haidar dans le domaine de la défense des droits de l'homme, mettant en avant le soutien du CNDH à tous les militants sahraouis et au Conseil sahraoui des droits de l'homme contre les atteintes marocaines à l'encontre des sahraouis.

"Nous avons subi la colonisation, c'est pourquoi nous compatissons avec les Sahraouis", a-t-elle dit.

Elle a également souligné la nécessaire libération des prisonniers politiques  sahraouis qui doivent avoir un procès équitable, réaffirmant  l'attachement de l'Algérie au soutien du peuple sahraoui dans sa lutte pour son autodétermination et son indépendance conformément aux résolutions de la légalité internationale.(SPS).

090/97/700/03/09/2017