L'ouverture des travaux de la conférence internationale des jeunes et étudiants pour la solidarité avec le peuple sahraoui

(Envoyés spéciaux)

Wilaya de Dakhla (camps de réfugiés sahraouis), 12 avr 2017 (SPS) Les travaux de la conférence internationale des jeunes et étudiants pour la solidarité avec le peuple sahraoui se sont ouverts  mercredi à Dakhla sous le slogan : "ensemble pour la libération de la dernière colonie en Afrique", en présence des membres du Secrétariat national du Front Polisario, du Parlement sahraoui, du  Gouvernement et des délégations étrangères.

La conférence a été ouverte par une allocution de bienvenue prononcée par le gouverneur de Dakhla, Salek Baba Hassana, il a exprimé la bienvenue aux participants et souhaité le plein succès des travaux de cette conférence qui doit durer trois jours selon le programme.

Pour sa part, le SG de l'Union des étudiants sahraouis,  Moulay Mhamed Ibrahim Saleh, a salué la participation des délégations étrangères, en particulier celle provenant des territoires occupés du Sahara occidental en raison de son défi de l'arrogance de l'occupation marocaine.

Il a également  salué la participation des étudiants africains qui reflète la profondeur de la solidarité africaine avec la justesse de la cause du peuple sahraoui en lutte pour son droit à l’autodétermination et à l’indépendance.

Cette conférence aura à débattre la mise en place d'un réseau de solidarité pour le soutien de la résistance pacifique au Sahara occidental, la communication entre les jeunes sahraouis et leurs homologues à travers le monde pour faire entendre la voix du peuple sahraoui en lutte pour son droit à l’autodétermination et à l’indépendance.

Elle vise également à renforcer la coopération entre les organisations et les mouvements de solidarité avec le peuple sahraoui dans le monde.

Plus de 150 participants dont des étudiant et des jeunes sont attendus pour prendre part à cette conférence qui regroupera les étudiants de différentes nationalités, notamment d’Algérie, d'Afrique du Sud, , Mauritanie, Burundi, Cameroun, Guinée équatoriale, Niger, Tchad, Côte-d'Ivoire, Burkina Faso, la Tunisie, Ghana et du Gabon.

D’autres étudiants européens et professeurs d'Espagne, Danemark et de la Suède et d’Amérique latine, selon les organisateurs. (SPS)

020/090/TRD