Reprise du procès des prisonniers politiques sahraouis du groupe Gdeim Izik

Rabat, 20 mars 2017 (SPS) Le procès en appel des prisonniers politiques sahraouis du groupe Gdeim Izik a repris lundi devant la Cour d’Appel de Salé, au Maroc, sur fond d'appels à la libération "immédiate" de tous les prisonniers sahraouis.

Ce procès avait repris le 13 mars à Rabat et a été ajourné jeudi dernier.

Les observateurs internationaux, qui assistent à ce procès des 24 prisonniers politiques sahraouis, se sont dit préoccupés par l’absence des marques d’un procès équitable, estimant que le procès  relève de la persécution politique plutôt que de la justice.

 "Nous, observateurs internationaux, présents au procès du groupe de Gdeim Izik qui se tient  actuellement devant la Cour d’Appel de Salé,  au Maroc, sommes préoccupés par l’absence de marques d’un procès équitable", ont-ils affirmé,  condamnant l'utilisation de moyens de preuves recueillis sous la torture.

 "Nous voulons faire savoir que le procès intenté contre le groupe de Gdeim Izik relève de la persécution politique plutôt que de la justice", ont soutenu les huit observateurs venus de France, Portugal, Norvège, Espagne et  d’Italie.(SPS)



020/090/700 201800 MARS 017 SPS