La CGT de France réitère son soutien aux travailleurs sahraouis

Boujdour (camps des réfugiés sahraouis), 4 déc 2016 (SPS) Le Représentant de la Confédération générale des travailleurs de France, Nejat Ferouse, a réitéré samedi à Boudjdour le soutien de son organisation aux travailleurs sahraouis et appelé à l'accélération du processus de décolonisation du Sahara occidental, occupé par le Maroc depuis 1975.

"Nous sommes ici pour exprimer notre soutien total aux travailleurs sahraouis notamment ceux trouvant dans les territoires occupés par la Maroc", a indiqué M. Ferouse dans une déclaration, samedi, en marge des travaux du 8e congrès des travailleurs sahraouis.

"Les gouvernements français successifs, surtout les socialistes n'ont pas tenu leurs promesses envers les Sahraouis", a-t-il regretté, rappelant que "l'actuel ministre des Affaires étrangères, Jean Marc Ayrault avait affirmé que les socialistes allaient être du côté des Sahraouis et de la légalité internationale.

"Mais une fois qu'ils ont pris les commandes du pouvoir, ils ont changé de position", a-t-il ajouté, appelant à l'organisation "rapide" d'un référendum d'autodétermination au Sahara occidental conformément aux résolutions internationales.

Les travaux du 8e congrès de l'Union générale des travailleurs sahraouis de Sakiet El-Hamra et ouad-Edhahab (UGTSARIO) ont débuté samedi à Boudjdour, en présence du Premier ministre, Abdelkader Taleb Amar, des membres du Secrétariat national du Front Polisario et du gouvernement, du Conseil national sahraoui, des représentants des travailleurs sahraouis et de plusieurs représentants de divers syndicats étrangers.(APS)

020/090/700 041058 DEC 016 SPS