Le Polisario appelle l'ONU à réagir aux violations marocaines du cessez-le-feu dans la zone d’El Guargarat

New York, 24 août 2016 (SPS) Le Front POLISARIO a appelé l’ONU à une action "urgente" en réaction aux  violations marocaines de l'accord du cessez-le feu signé le 6 septembre 1991 entre le Front POLISARIO et le Maroc sous les auspices de l’ONU.

Depuis le 11 août, les forces d'occupation marocaines au Sahara Occidental ont à plusieurs reprises franchi le mur militaire marocain vers  la zone d’El Guargarat au mépris de l'accord militaire n ° 1 du cessez-le, qui interdit toute action ou déploiement des forces dans la zone tampon.

Dans une lettre adressée au Secrétaire général de l'ONU, le président République et SG du Front Polisario, Brahim Ghali a déclaré que "ces comportements s’inscrivent dans le cadre d’une escalade systématique, à partir de l'expulsion par l'Etat marocain du personnel civil et administratif de la mission des Nations unies pour le référendum au Sahara occidental (MINURSO).

 "Cette action représentait un dangereux sans précédent visant à saper le mandat de la mission et un affront grave aux décisions et compétences du Conseil de sécurité de l'ONU", a averti le président de la République.

Le POLISARIO a exhorté Conseil de sécurité des Nations unies, afin de mettre fin aux agissements du Maroc et la mise en place d’une composante de la MINURSO pour surveiller cette zone qui relève de ses responsabilités et faire un rapport de la situation au Conseil de sécurité des Nations Unies, conformément au mandat de ladite mission.

"L'absence de pressions réelles de la part de la communauté internationale contre le Maroc, ne peut se traduire que de feu vert devant permettre à ce dernier de commettre plus de provocation agressive contre le peuple sahraoui", a estimé le Coordinateur sahraoui avec la MINURSO,Mhamed Khadad. (SPS)

020/090/TRD 241400 AOUT 016 SPS