Sahara occidental occupé: "40 ans de résistance en construction" titre d’un nouveau livre publié en Espagne

Madrid, 1 juil 2016 (SPS) "Le Sahara occidental: 40 ans de résistance en construction" est le titre d’un nouveau livre écrit par 14 experts espagnols dans le conflit du Sahara occidental dont principalement le secrétaire Général de l’association internationale des juristes pour le Sahara occidental, Felipe Briones.

Cette nouvelle publication présentée jeudi au siège du Barreau de Saragosse en présence de trois de ses auteurs en l’occurrence Felipe Briones, Ana Camacho journaliste et chercheur dans les conflits en Afrique et Pepe Revert, avocat et membre de l’association des juristes pour le Sahara occidental, a rapporté vendredi le journal El periodico de Aragon.

Le livre publié par les éditions "initiative" de l’Observatoire aragonaise pour le Sahara occidental "recueille le témoignage de quelques personnes amies et solidaires avec la cause sahraouie qui ont posé à travers ce livre, un regard rétrospectif et interdisciplinaire sur le quarantième anniversaire de la proclamation de la République arabe sahraouie et démocratique (RASD)", indique-t-on de même source.

Par ailleurs, précisé la même source, "aujourd’hui le Sahara occidental est l’un des 17 territoires non autonomes visés par l’article 73 de la charte des Nations Unies. Chacun de ces territoires est géré par une puissance coloniale et d’un point de vue juridique, l’Espagne est considéré comme l’administrateur du Sahara occidental".

La conclusion, a-t-on ajouté est "que l’Espagne n’a jamais protesté contre les crimes commis dans ce territoire en vertu du principe de territorialité", a déclaré Felipe Briones, qui a critiqué "la passivité des dirigeants espagnols à l'occupation marocaine".

La journaliste et chercheur Ana Camacho a également exprimé son indignation face à la position de l'Etat espagnol qu'elle qualifie de "contraire au droit international". "Le Maroc défie la communauté internationale depuis quatre décennies", a-t-elle dit.

Et pour cette raison, a conclu Camacho "l’organisation d’un référendum d’autodétermination est nécessaire pour laisser le peuple sahraoui décider de son avenir et se libérer de l’occupation".(SPS)

093/090/700