Zones occupées

L'armée marocaine continue à ouvrir le feu sur les bédouins sahraouis de l’autre côté du mur de honte

EL-AAIUN OCCUPEE, 15 mai 2020(SPS)-

La Fondation sahraouie Nushatta pour les médias et les droits de l'Homme a fait état de la poursuite des crimes de
l'armée marocaine contre les bédouins sahraouis et leurs cheptels dans les territoires libérés.

L'état de santé de Mahfouda Lefkir en détérioration, alerte son père

TIFARITI (territoires sahraouis libérés) 30 DEC 2019(SPS)-  Détenue depuis près de deux mois par les autorités d'occupation marocaine à El Aaiun  occupée, la militante sahraouie, Mahfouda Bamba Lefkir, se trouve dans un état de santé "inquiétant", a alerté son père Cherif Bamba Lefkir.

La CODESA condamne les crimes commis par l'occupant marocain

EL- AAIUN OCCUPEE , 15 NOV 2019 (SPS)- L'Association des défenseurs des droits de l'Homme sahraouis (CODESA) a condamné, samedi, les crimes commis par le Maroc contre les Sahraouis dans les villes occupées du Sahara occidental, appelant à la mise en place d'un mécanisme onusien de surveillance des droits de l'Homme.

Sahara Occidental appel à accélérer l'organisation d'un référendum d'autodétermination

 ALGER, 04 NOV 2019 (SPS)- Des représentants de la société civile algérienne et des Sahraouis ont appelé, dimanche à Alger, à accélérer l'organisation d'un référendum d'autodétermination au Sahara Occidental à travers l'activation du mécanisme de la Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara Occidental (MINURSO) afin de permettre au peuple sahraoui d'exercer son droit inaliénable à l'autodétermination et à l'indépendance, conformément aux charte

L'avocate espagnole Cristina Martinez empêchée de se rendre à La ville d'El Aaaiun occupée

MADRID 19 Août 2019 (SPS) - L’avocate espagnole Cristina Martinez a été empêchée, dimanche, pour la deuxième fois , par l'occupant marocain de se rendre dans la ville d'El Aaaiun  occupée où elle devait assister au procès intenté contre 8 militants sahraouis, ont rapporté lundi des médias espagnols.

Sahara Occidental : Blocus sécuritaire marocain à El-Ayoune et Boujdour occupées

El Ayoune occupée, 5 déc 2018 (SPS) Les deux villes occupées d'El Ayoune et de Boujdour ont connu, mardi, un blocus répressif intense dans les rues  et les ruelles, mené par les forces d'occupation marocaine à travers des  opérations de répression et de violence à l'encontre d’un groupe de manifestants, se soldant par l'arrestation de deux journalistes sahraouis  qui étaient en train de rapporter les faits.

Une organisation sahraouie lance un appel "urgent" pour sauver la vie du prisonnier politique sahraoui Abdallah Abbahah

El Aaiun (territoires occupés du Sahara occidental), 10 nov 2018 (SPS) La ligue pour la protection des prisonniers sahraouis  dans les prisons marocaines ( LPPS), a lancé un appel "pressant" pour sauver la vie du prisonnier politique sahraoui Abdallah Abbahah, dont la situation demeure instable en raison des conséquences de la grève de la faim illimitée depuis le 1er octobre.

Université d’été : Le Premier ministre reçoit la délégation de territoires sahraouis occupés

Boumerdes (Algérie), 16 août 2018 (SPS) - Le Premier ministre sahraoui M.Mohamed El Ouali Akik, a reçu  la  délégation de territoires sahraouis occupés participant au marge de l’univérsité des cadres du Front Polisario et   de la (République Arabe Sahraouie Démocratique ,(RASD) ,en présence du  ministre des Territoires occupés et de la diaspora  , M. Bachir Mustafa Sayed.

Détérioration de l'état de santé du détenu sahraoui Mohamed Tahlil

Rabat, 1 fév 2018 (SPS) Le militant sahraoui des droits de l'homme du groupe de Gdeim Izik, Mohamed Tahlil dont l'état de santé s'est détérioré dans la prison de Bouzkaren, suite aux maltraitances et tortures subies, a été transféré vers un hôpital au sud du Maroc qui a refusé de lui prodiguer les soins nécessaires.

20 ans de prison ferme prononcée contre le détenu sahraoui Mohamed El Ayoubi

Rabat, 24 déc 2017 (SPS) La Cour d'appel de Salé (Maroc) a rendu récemment un jugement inique par contumace à l'encontre du détenu politique sahraoui Mohamed El Ayoubi, en le condamnant à 20 ans de prison ferme.

Pages

S'abonner à Zones occupées