Lettre des sénateurs à Blinken: le Front Polisario exprime sa satisfaction

Washington, 15 oct 2021 (SPS) Le représentant du Front Polisario aux Etats-Unis, Mouloud Said, a exprimé, jeudi, sa satisfaction concernant la lettre adressée par dix sénateurs américains au Secrétaire d'Etat, Antony Blinken, dans laquelle ils l'interpellent sur la situation des droits de l'homme au Sahara occidental.

Le diplomate sahraoui a indiqué, dans une déclaration officielle, qu'un "certain nombre de sénateurs ont écrit au Secrétaire Blinken au sujet de la situation des droits de l'homme au Sahara occidental demandant à l'administration de faire en sorte que le volet relatif à la surveillance des droits de l'homme soit inclus dans le mandat de la Minurso (Mission de l'ONU pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental).

Le diplomate a exprimé au nom du peuple sahraoui "sa gratitude aux sénateurs américains pour leur prise de  position".

Dix sénateurs américains ont adressé mercredi une lettre au Secrétaire d'Etat, Antony Blinken, dans laquelle ils l'interpellent sur la situation alarmante des droits de l'homme au Maroc et au Sahara occidental occupé.

La lettre a été signée, entre autres, par le président de la Commission de défense du Sénat, James M. Inhofe, le sénateur du Vermont, candidat aux primaires démocrates, Bernard Sanders et le sénateur membre sénior et ancien président de la commission judiciaire du Sénat Patrick Leahy.

"Nous vous exhortons à réaffirmer le droit du peuple du Sahara occidental à l'autodétermination, à plaider pour la libération des prisonniers politiques et à protéger la liberté d'expression pour chaque Marocain et Sahraoui", ont plaidé les sénateurs.

Appelant le Secrétaire d'Etat à se concentrer sur les violations des droits de l'homme contre les militants sahraouis au Sahara occidental occupé et au Maroc, les sénateurs ont souligné la nécessité d'inclure un volet relatif à la surveillance des droits de l'homme dans le mandat de la Minurso (Mission des Nations unies pour le référendum au Sahara occidental).

"Alors que l'ONU prépare le renouvellement du mandat de la Minurso, nous vous demandons de faire le nécessaire pour permettre à l'ONU de surveiller les conditions des droits de l'homme dans la région et continuer à soutenir l'autodétermination", ont-ils souligné.

En décembre 2020, l'ex-président américain Donald Trump a reconnu la prétendue souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental allant à contresens des positions américaines sur la question. Cette proclamation a été largement critiquée dans le monde mais aussi aux Etats-Unis et dans au sein même du parti républicain auquel appartient Donald Trump.(SPS)

020/090/700