"Le Maroc n'a aucune souveraineté sur le Sahara occidental" (Diplomate yéménite)

Nouakchott, 29 mai 2020 (SPS) Le diplomate yéménite et ancien ambassadeur en Malaisie, Dr Hussein Bahamid Al-Hadrami, a soutenu que "le Maroc n'a aucune souveraineté sur le Sahara occidental, selon les décisions des Nations Unies et de la Cour internationale de justice de La Haye".

Dans une déclaration au site d'information mauritanien "Nouadhibou News", citée par l'agence de presse algérienne (APS), Dr. Hussein Bahamid Al-Hadrami a également déclaré: "En ce qui concerne le Sahara occidental, il leur suffit que les Nations Unies et la Cour de La Haye les reconnaissent, tout en étant l'un des fondateurs de l'Union africaine".

"Si le Sahara occidental était marocain, au début de son occupation le Maroc n'aurait pas accepté de le partager avec la Mauritanie, avant que cette dernière ne s'en retire, et le système du Makhzen n'aurait pas suggéré l'autonomie", a souligné le diplomate yéménite.

En ce sens, l'ancien ambassadeur a estimé que "le régime marocain n'aurait pas rejeté le référendum s'il avait la certitude que le Sahara occidental est marocain, et que son occupation se poursuit grâce au soutien français, ainsi que de la diaspora juive marocaine en Israël".

"Où étiez-vous lorsque les Sahraouis se battaient seuls contre les Espagnols avant la malheureuse conférence de Madrid qui ressemblait à la Déclaration Balfour?", s'est interrogé le diplomate yéménite, en s'adressant aux défenseurs de l'occupation et du colonialisme. "L'Espagne vous a donné le Sahara occidental, comme punition pour les Sahraouis, en échange de prendre environ 35% des revenus des minéraux du Sahara occidental et d'exploiter leurs mers pour toujours et d'abandonner Ceuta et Melilla", a-t-il indiqué.

M. Bahamid Al-Hadrami a également rappelé que "Mustafa El Sayed El Wali avait contacté Allal El-Fassi, demandant l'aide du Maroc aux Sahraouis dans leur lutte pour l'occupation espagnole, et il a refusé pour ne pas être hostile aux Espagnols".

Selon des médias mauritaniens, des sites affiliés aux services de renseignement marocains, mènent une campagne de dénigrement contre le président mauritanien, Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani, depuis que ce dernier a envoyé un message à son homologue sahraoui, Brahim Ghali, à l'occasion de l'Aid El-Fitr. (SPS)

020/090/700