Journée de l’Afrique/Sahara occidental: le Zimbabwe appelle à la fin de l'occupation sur le continent africain

Harare, 26 mai 2020 (SPS) Le président du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa, a réaffirmé la position inaliénable de son pays en faveur du droit du peuple du Sahara occidental à l'autodétermination, appelant à la fin de l'occupation et de l'exploitation cruelles des ressources naturelles des Sahraouis.

Dans un discours prononcé à l'occasion de la Journée mondiale de l'Afrique célébrée le 25 mai de chaque année, M. Mnangagwa a déclaré que "le Zimbabwe continue sans condition de réaffirmer sa position sur le droit du Sahara occidental à l'autodétermination".

Il a également souligné que "l'occupation et l'exploitation cruelles des ressources naturelles d'un peuple par un autre, doivent être définitivement expulsées de notre continent".

"En commémorant la Journée de l'Afrique, pour nous au Zimbabwe, nous nous souvenons que nous n'étions pas seuls dans notre lutte pour l'indépendance", se souvient M. Emmerson. "L'Afrique nous a soutenus.

L'unité et la solidarité ont été la pierre angulaire de notre victoire. Comme l'a dit feu Julius Nyerere, sans unité, il n'y a pas d'avenir pour l'Afrique", souligne-t-il.

En effet, ajoute le Président Emmerson, "dans le cas de l'Afrique du Sud, la solidarité et l'unité de l'Afrique étaient décisives sous la coordination organisée et déterminée des Etats de première ligne".

"Il s'agissait d'une coalition résiliente de républiques sœurs panafricaines confrontées aux violentes forces coloniales et l'apartheid jusqu'à la liberté de l'Afrique du Sud en 1994", a-t-il soutenu. "Presque tout le continent africain a été épargné du colonialisme et de l'apartheid, à l'exception du Sahara occidental", dénonce-t-il.(SPS)

020/090/700