L’AFRICA ECO RACE ne respecte pas le droit du peuple sahraoui (AARASD)

 PARIS 15 JAN 2020 (SPS)-Cette année encore, l’association des Amis de la RASD s’est émue du passage de la course Africa Eco Race (12ème édition – Monaco-Dakar) dans la partie du Sahara occidental occupée par le Maroc. selon un    Communiqué de presse de l’Association des Amis de la République Arabe Sahraouie Démocratique.
Chaque participant dispose d’une carte-itinéraire qui constitue de fait de la propagande puisqu’elle présente un Maroc élargi au Sahara occidental et frontalier avec la Mauritanie. Ce 13 janvier, la course est passée par la zone tampon de El Guerguerate, entre Sahara occidental et Mauritanie, contrôlée par la Mission de paix de l’ONU, la MINURSO, selon le Communiqué de la AARSD.
 De nombreux Sahraouis sont venus dans le secteur et ont organisé une forte protestation pour dénoncer l’illégalité de la situation. Ils ont expliqué aux participants combien ils étaient instrumentalisés par le Maroc, ce dernier se servant de cet événement pour faire croire à la légitimité de sa présence au Sahara occidental. En effet le royaume prétend y être souverain alors qu’il s’agit bien d’une occupation militaire. Il est à noter que certaines voitures et motos ont en solidarité affiché un drapeau de la RASD plutôt qu’une carte mensongère !
L’association des Amis de la RASD regrette qu’une course comme Africa Eco Race, qui affiche de généreuses ambitions pour la paix et le développement durable, se prête ainsi à des manœuvres politiques qui visent à faire reconnaître l’occupation violente du territoire sahraoui comme légitime. Alors que par ailleurs, depuis janvier 2014, ce territoire est interdit par le Maroc à tout étranger solidaire avec le peuple sahraoui (274 expulsions de 20 nationalités y compris des élus, des journalistes, etc….).
Le peuple sahraoui existe, il a un droit inaliénable à l’autodétermination et à l’indépendance, et, 44 ans après l’invasion marocaine de son territoire, il a perdu confiance dans le processus de règlement engagé par l’ONU. Il est venu le manifester à El Guerguerate ce week-end et continuera de résister tant que justice ne lui sera pas rendue, a confirmé le communiqué de la AARSD.
L’Association des Amis de la RASD appelle l’ONU, chargée de ce dossier de décolonisation et garante de la tenue d’un référendum d’autodétermination depuis 1991, à signifier aux organisateurs de la course Africa Eco Race de prendre contact avec les autorités sahraouies comme avec celles du Maroc pour que leur rallye respecte totalement les droits du peuple du Sahara occidental.(SPS).
97/90