Le Conseil de sécurité appelé à défendre le droit international et l'autodétermination (Ambassadeur)

New York, 10 jan 2020 (SPS) Le Représentant permanent de l'Afrique du Sud auprès des Nations Unies, l'Ambassadeur Jerry Matjila a appelé le Conseil de sécurité de l'ONU à ne pas permettre aux intérêts politiques de certains de ses membres permanents de saper le respect du droit international et l'autodétermination dans les cas comme le Sahara occidental et territoires palestiniens occupés.

M. Matjila a soutenu, lors du débat ouvert du Conseil de sécurité jeudi sur le "Maintien de la paix et de la sécurité et le respect de la Charte des Nations Unies",  que "l'adhésion au droit international est le seul moyen de résoudre les conflits actuels grâce à la solution négociée pour prévenir de nouveaux conflits", soulignant l'importance et la nécessité de cette approche dans le contexte des menaces émergentes pour la paix et la sécurité internationales, comme la montée des conflits internes, le terrorisme, le crime organisé et d'autres menaces mondiales.

"Nous ne pouvons pas laisser les énormes réalisations qui ont été faites pour stimuler l'action collective par le biais des Nations Unies. Nous devons saisir l'occasion en ce soixante-quinzième anniversaire de la Charte de l'ONU", a déclaré Matjila.

"L'ONU elle-même doit à nouveau s'engager dans les aspirations que nous avions lors de leur signature au début, et revenir au texte et à la lettre de l'Assemblée générale, à l'esprit et aux principes de sa Charte par lesquels nous cherchons à instaurer la paix et la sécurité internationale et de continuer à lutter pour le bénéfice mutuel et le développement de tous les peuples", a souligné Jerry Matjila dans sa déclaration.(SPS)

020/090/700