15e Congrès du Polisario: la participation des Sahraouis des territoires occupés, un affront pour l'occupant marocain

Tifariti (territoires sahraouis libérés), 19 déc 2019 (SPS) Plusieurs militants sahraouis des droits de l'Homme venant des territoires occupés ont affirmé que leur participation aux travaux du 15e congrès populaire du Front Polisario constituait un véritable affront pour l'occupant marocain qui exerce diverses pressions et contraintes sur tous les fronts pour priver les citoyens sahraouis de l'exercice de leur droit à l'autodétermination et à l'indépendance.

Dans une déclaration à la presse en marge des travaux de ce Congrès, la militante sahraouie Fatimatou Mohamed Ali Deouar a mis l'accent sur la nécessité de poursuivre la lutte afin de réaliser la victoire et la liberté et recouvrer la souveraineté sur l'ensemble du territoire sahraoui, occupé par le Royaume marocain.

Les méthodes de répression exercées par les autorités marocaines contre les Sahraouis sans défense dans les territoires occupés ne vont pas dissuader ce peuple de revendiquer son droit à l'indépendance, l'autodétermination et la libération de son territoire, a-t-elle dit. 

La militante sahraouie des droits de l'Homme Mme Dadaa Sidmou a estimé, pour sa part, que la présence de la délégation sahraouie venue des territoires sahraouis occupés pour participer au congrès du "Chahid El-Boukhari Ahmed" à Tifariti libérée, était un message fort adressé au Maroc et à la Communauté internationale, par lequel les participants à cet événement, affirment "leur attachement à leur droit à l'indépendance, à leur unité et à leur représentant légitime et unique, à savoir le Front populaire pour la libération de Sakiat Al-Hamra et oued Eddahab (Front Polisario).

Pour sa part, l'étudiant universitaire, El-Bachir Mohamed Moulay Cheick, a souligné que la tenue du 15e congrès du Front Polisario à Tifariti libérée a toute sa symbolique à même d'être "une fierté pour les sahraouis", étant " une pierre angulaire au projet de l'Etat sahraoui indépendant", indiquant que les citoyens sahraouis dans les territoires occupés sont attachés au Front populaire pour la libération de Sakiat Al-Hamra et oued Eddahab, en tant que représentant légitime et unique et sont déterminés à poursuivre leur lutte jusqu'à la concrétisation de la victoire et de l'indépendance.

L'étudiant a appelé, par la même, la Communauté internationale à se mobiliser en vue d'élargir les missions de la Minurso pour englober la surveillance des droits de l'Homme dans les territoires sahraouis occupés et mettre un terme aux violations subies par les Sahraouis. (SPS)

020/090/700