Le Front Polisario appelle Conseil de sécurité à assumer ses responsabilités pour la décolonisation du Sahara occidental

Tifariti (Territoires sahraouis libérés), 16 déc 2019 (SPS) Le président de la République, SG du Front Polisario, Brahim Ghali, a affirmé que " le Front Polisario doit revoir sa coopération avec  les efforts des Nations Unies, tant que le Conseil de sécurité n’assumera pas ses responsabilités  envers la décolonisation de la dernière colonie en Afrique ».

Intervenant, lors de l'ouverture de la Conférence nationale en préparation du 15e Congrès du Front Polisario, le président de la République, a regretté "qu’après plus de 28 ans de cessez-le-feu entre les armées sahraouies et marocaines sans atteindre l'objectif principal, à savoir : l'organisation d’un référendum pour l'autodétermination du peuple sahraoui" pour lequel une mission de l’ONU a été mise en place depuis 1991.

Dans ce cadre, le Front Polisario " ne peut pas continuer à collaborer de la même manière avec les efforts des Nations Unies, tant que le Conseil de sécurité n'assumera pas sa responsabilité et son engagement pour la mise en œuvre totale des dispositions du plan de règlement ONU-OUA (UA-actuellement), ratifiés en 1991", a estimé le Président de la République.

"L'un des messages les plus importants du XVe Congrès à cet égard est qu'il s'agira d'un véritable tournant, à travers lequel le peuple sahraoui exprimera sa détermination à  poursuivre sa juste lutte et par tous les moyens légitimes, jusqu'au recouvrement de sa souveraineté sur l'ensemble du territoire de la République arabe sahraouie démocratique."

"Ce sont tous des défis qui nécessitent une mobilisation des militants et militantes du Front Polisario pour donner une impulsion forte à la construction d'une force appropriée et autonome capable d’assurer les conditions de la victoire", a-t-il ajouté. (SPS)

020/090/700